Saint Seiya Lost Saint


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La salle du trône

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Mitsuki
Prétresse d'Hadès
avatar

Féminin
Nombre de messages : 60
Age : 29
Camps : Hadès
Date d'inscription : 06/02/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
52/52  (52/52)
Point de Cosmos:
115/115  (115/115)
Point d'Exp total: 10

MessageSujet: Re: La salle du trône   Lun 10 Mar - 21:54

"Vous avez donc décidée de nous rejoindre. C'est une bonne chose. vous ne le regretterez pas."

Hadès venait de se lever de son siège et s'avança vers la ravissante jeune femme toujours à genoux sur le sol glaçée qui ne refroiddissait pas sa peau si pâle, laiteuse... Une main arriva vers la sienne pour l'aider à se relever. Une main si froide mais en même temps si chaude de bonté pour l'avoir accepté à ses côtés.

"Asseyez-vous sur le siège que voici. Il est votre."

En effet, à côté du trône, un siège se dressait avec des motifs mauves mais qui montraient une place féminine dans cette salle si spacieuse. Quelle honneur d'avoir une place si élevée à côté du Dieu se répéta-t-elle dans sa tête. Elle admira la place durant un moment tout en esquivant le regard de sa majesté Hadès-sama. Elle s'assit enfin et sa voix retentit de nouveau, une voix si masculine avec une pointe d'autorité qui aurait fait taire même le plus dur des spectres...

"j'ai beaucoup de choses à vous dire."

N'osant pas lever la voix, elle attendit patiemment et d'une oreille ouverte les dire de son Dieu. Elle avait pris un peu de retard avant d'arriver aux enfers, et certains évènements a dû se dérouler sans elle. Hadès-sama devait avoir confiance en elle pour lui parler ainsi avec autant de franchise. Baissant le regard en direction de ses souliers elle attendit que celui-ci est finit son discours pour enfin prendre la parole.
Il lui parla d'une volonté de renouer avec le Dieux Poséidon, ce qui ne surprit pas plus que ça la jeune prêtresse. Tout les moyens étaients bons d'avoir certains Dieux dans la poche. Elle comprenait ce que voulait faire Hadès et lui obéirait corps et âme...


"Pour tout cela j'ai réparti les tâches entre les juges et nous deux. Je prendrai les décisions militaires et les juges s'occuperont de l'exécution de celles-ci. Vous serez peut-être aussi à porter mes décisions militaires. Ils seront aussi les émissaires pour le diplomatique, mais vous et moi nous chargerons des négociations."

" Avez-vous envisagez d'autres négociations à par le Dieu Poséidon ? "

Cette question fut évoqué un peu trop haut pensa la jeune fille. Sa curiosité pourrait gêner sa Majesté. Surveiller ses paroles seraient sûrement positive, a vouloir parler trop vite, Mitsuki pourraît le mettre en colère... Etant une reine pour faire ça avec les humains !
Mais la conversation s'ensuivit sur les surplis, sachant qu'elel avait déjà rencontré le surplis du verseau, celui qui l'avait mené jusqu'à sa Majesté Hadès-sama.


"Pour les surplis, je vous charge de veiller à ce qu'ils s'intègrent bien aux spectres et qu'une confiance mutuelle se crée entre eux. Vous devrez veiller aussi à ce qu'aucun ne nous trahisse. Comme je vous l'ai dit, quelques surplis sont incertains dans leur fidélité. Donc si l'un d'eux nous trahis ou est sur le point de le faire, nous devrons agir en conséquence."

" Je comprends votre doute vis à vis des surplis, voudriez-vous que j'accompagne certains groupes de surplis et spectre pour voir les contacts entre eux ? Ou préfèrez-vous que j'agisse d'une certaine manière ? "

Puis une voix se fit entendre un peu plus forte que la leur. Le surplis du Verseau qui était toujours présent venait de constater l'arrivée d'un chevalier d'Athéna. D'ailleurs, le Dieu révéla l'identité de cette mystérieuse personne, ce n'était qu'autre que Seiya... Odysseus et Camus partirent alors en quête de ramener le gold ici sinon de le tuer.
Mû toujours présent lui aussi fut confier comme mission de partir rejoindre Saga chez Poséidon pour la négociation avec celui-ci.
La jeune femme se tourna alors vers le Dieu et attendit que celui-ci lui adresse la parole après en avoir finit avec ses spectres et ses surplis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://20six.fr/misscheche/
Capricorne No Shura
Spectre du Capricorne
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 27
Camps : Hadès
Date d'inscription : 09/03/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
205/205  (205/205)
Point de Cosmos:
200/200  (200/200)
Point d'Exp total: 0

MessageSujet: Re: La salle du trône   Lun 10 Mar - 22:19

Le Dieu Hadès était vraiment incompréhensible...
Il avait "encore" du moins pour moi, Saga et Camus accordé la chance de revivre et combattre à ses côtés, bien que trahi la première fois, il prît le risque de recommencer, mais cette fois sans doute le Dieu savait que c'était différent.
Athéna m'avait trahi, j'avais fini la tête basse, mon bras droit ou résidait excalibur, ce bras était aussi noir que mon esprit en ce moment, j'étais mort pour Athéna, Athéna trahi ma confiance, malgré mon sens de justice et de dévotion, j'étais tombé entre les mains d'Hadès, à nouveau.
Mon bras droit, où résidait à nouveau excalibur était prêt à découper les guerriers Athéniens, les saints, mon ancien ordre.

Le Saint d'Or déchu que j'étais marché en direction de Guidecca, il fallait que je rencontre Hadès, allégeance avant tout...
J'entrais dans l'immense palais, il n'avait point changé, son décors blanc, contraire même de la mort, que l'on symbolisait le plus souvent par le noir, Hadès se trouvait là, je le voyais, le Monarque des Enfers en personne.
Je m'approchais, revêtit à nouveau de mon Surplis du Capricorne, ce dernier collé à ma peau, j'étais devenu un vrai spectre, un saint déchu.
Pourtant je ne pouvais effacer tout ce que j'avais vécu sous la toile d'Athéna, je me demandais bien ce qu'étais devenu les cinq prodige d'Athéna.
Je n'avais pas remarqué que je n'avais pas arrêter de marché, je me retrouver devant le Dieu de la mort, il fallait que je montre mon respect, je baissais lentement la tête puis tout mon corps suivit jusqu'à ce que mon genou touche l'une des dalles dure et froide de ce Palais. Je pris la parole envers le Dieu, sans caché une émotion tel que, je me mîs à pleurer durant mes dires.




"- Seigneur... Vous m'avez accordé une nouvelle vie, le fait que je puisse toujours utilisé excalibur en est la plus grande preuve, je vous en remercie infiniment, et j'ai décidé de laisser mon passé de côté, pour n'obéir qu'à mes nouveaux Dieux. "

Je stipulais très clairement nouveaux Dieux, ce qui signifié, Hadès, Hypnos et Thanatos inclus. Je n'obéirais aux ordres d'aucun autre spectre, j'écouterais les onzes autres déchus tel que moi. Mais personne d'autre, ce fûs la seule parole osé qui s'échappa de ma bouche. Lorsque je me repris, et que j'eu arrêter de pleurer, je repris la parole envers le Dieu.

"- Seigneur, je prête serment sur ma lame, qu'aucun de vos ennemis traversera cet enfers vivant et il en sera fait selon vos désirs, que voulez vous que j'accomplisse pour le bien être de notre Monde Seigneur ? "

Ces paroles là en revanche, montré très clairement que j'étais passé à l'ennemi, et tout le monde s'opposant à ce choix n'y coupera pas, dans le sens littérale du termes, car, ils seront bel et bien coupé par ma lame maudite, quel que soit les ordres, j'obéirais.
Je n'avais que maintenant relevé la présence de la prêtresse des enfers et pourtant, je ne lui parlais pas, je ne la regardais pas, le regard fixé sur le sombre monarque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
Dieu des Enfers


Masculin
Nombre de messages : 254
Age : 34
Camps : Enfers
Date d'inscription : 03/02/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
400/400  (400/400)
Point de Cosmos:
414/414  (414/414)
Point d'Exp total: 10

MessageSujet: Re: La salle du trône   Mar 11 Mar - 0:59

Mitsuki écoutait avec attention Hadès sans poser de questions. le regard vers ses pieds elle était à la fois concentrée et semblait aussi un peu génée.

Elle finie même par poser une question mais Hadès fini d'abord ce qu'il avait à dire.

*Elle est motivée. C'est une bonne chose.* pensa-t'il.

Camus de retour puis Mû étaient alors intervenu et Hadès leur donna une mission. ils devaient s'occuper de Seiya. Il n'avait rien à faire en ces lieux. il était parti en y laissant le Chaos avec ses compagnons et il était hors de question que cela recommence.

Alors qu'Hadès allait répondre aux interrogations de Mitsuki, surgit Shura.

*Et de quatre* pensa Hadès.

Le sombre monarque sourit en voyant un des surplis de plus arriver.

"- Seigneur... Vous m'avez accordé une nouvelle vie, le fait que je puisse toujours utilisé excalibur en est la plus grande preuve, je vous en remercie infiniment, et j'ai décidé de laisser mon passé de côté, pour n'obéir qu'à mes nouveaux Dieux. "

Shura faisait parti des surplis en qui il pensait pouvoir avoir confiance. Hadès l'avait sauvé comme Saga, Camus, Aphrodite et Mephisto pour la seconde fois et celle-ci l'avait définitivement tourné à son coté. ce qu'il y avait aussi c'est qu'à l'instar des autres surplis, Hadès avait mis sous le nez de Shura son âme enfermée dans un bocal afin de lui montrer qu'à tout moment il pouvait le rayer définitivement de tous plans d'existence.

Pourquoi ne l'avait-il pas fait pour les autres ? Chaque chevalier était différent, chacun ayant sa personnalité. Certains ont du être terrorisés, d'autres menacés, certains charmés. Le but final étant le même résultat pour tous : que les meilleurs chevaliers de ces derniers siècles qui ont battus les titans puis Hadès soient aux cotés de ce dernier. Puis Hadès ne pouvait se résoudre à laisser ses guerriers prestigieux disparaître.

Shura réclamait une tâche et Mitsuki en avait aussi réclamée une.

"Relèves-toi Shura."

Hadès se leva de son trône est fit quelques pas vers le chevalier et passa a coté de lui. En passant il posa sa main sur l'épaule de de Shura.

"Je ne douta pas de ta loyauté aussi te faisant confiance voici ce que tu vas faire. Escortes Mitsuki en mission diplomatique en Asgard."

Asgard était l'alliée du sanctuaire depuis des siècles aussi Hadès n'espérait pas d'alliance, mais un trêve entre eux lui permettrai de se concentrer sur Athéna et Alexandre. Les deux n'étant pas alliés, si l'un d'eux venait à l'affronter il n'aurait qu'un seul ennemi sur le dos et non deux. et si Poséidon acceptait son offre alors ils seraient deux contre un.

Hadès se plaça alors de façon à être vu par le surplis et Mitsuki de son siège à la fois.

"Asgard n'est pas notre alliée et ils refuseraient de l'être. proposer leur une trêve. Tant qu'Alexandre ravage la surface, nous ne nous entretuerons pas. Asgard doit vouloir l'éliminer, et nous qu'il rentre au bercail en Enfer. Néanmoins Mitsuki, si vous sentez l'opportunité d'une alliance ne la laisser pas passer. Toute aide enlevée à Athéna est une chance pour nous."

Si Athéna se retrouvait seule face à Alexandre la situation serait assez ironique. Dépassé par les armée de son ancien protégé elle devrait alors demander de l'aide à la faction la plus puissante, c'est à dire lui. Hadès sourit à cette idée.

"Voilà, je n'ai guère plus à vous dire. Vous pouvez partir quand vous le désirez. a moins que vous ayez des questions."

Hadès s'adressa alors à Mitsuki par télépathie.

**N'oubliez pas, vous êtes la prêtresse des Enfers. vous devez avoir aucune gène en vous adressant à un spectre ou quiconque que se soit. Votre statut est supérieur à celui des juges et aussi votre autorité.**

Hadès retourna alors sur son trône.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dol-celeb.com
Mitsuki
Prétresse d'Hadès
avatar

Féminin
Nombre de messages : 60
Age : 29
Camps : Hadès
Date d'inscription : 06/02/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
52/52  (52/52)
Point de Cosmos:
115/115  (115/115)
Point d'Exp total: 10

MessageSujet: Re: La salle du trône   Sam 15 Mar - 1:28

"Je ne douta pas de ta loyauté aussi te faisant confiance voici ce que tu vas faire. Escortes Mitsuki en mission diplomatique en Asgard."

Mitsuki observa sa Majesté puis plissa les yeux pour mieux voir et écouter sérieusement ce que venait de dire Hadès-sama à Shura. Les seuls mots qu'avait retenu la jeune femme étaient "escorter ", " mission", et "Asgard". Les questions que Mitsuki venait de poser venait d'avoir leurs réponses. La négocitation avec le royaume d'Asgard et la mission avec un surplis, en autre le surplis du capricorne.
Toujours assise sur le haut siège, le visage de Hadès se tourna dans sa direction puis dans celle de Shura.


"Asgard n'est pas notre alliée et ils refuseraient de l'être. proposer leur une trêve. Tant qu'Alexandre ravage la surface, nous ne nous entretuerons pas. Asgard doit vouloir l'éliminer, et nous qu'il rentre au bercail en Enfer. Néanmoins Mitsuki, si vous sentez l'opportunité d'une alliance ne la laisser pas passer. Toute aide enlevée à Athéna est une chance pour nous."

En gros, il valait mieux avoir tout le monde dans sa poche. La femme se leva du siège et s'approcha du couple d'une démarche élégante et raffinée. Arrivant vers eux, elle s'arrêta et d'une voix claire et sur d'elle, parla à son tour...

" Eh bien soit Majesté ! Accompagné de Shura, je tenterais tout pour que Asgard soit des notres ! "

"Voilà, je n'ai guère plus à vous dire. Vous pouvez partir quand vous le désirez. a moins que vous ayez des questions."

Le regard remplit de lueurs malignes se posa sur Shura. Elle n'avait aucune suggestion ou de questions à dire à sa Majesté et surveillerait d'un certain oeil ce surplis. Sa tâche étant de regarder leur fait et geste. Elle allait devoir commençer avec le surplis du capricorne. La première remarque était le regard qu'il avait vis à vis de sa Majesté. Etait-il si honnête que ça ? Hm... Elle surveillerait ce point plus précisément. Autant les spectres lui donnaient confiance tandis que les surplis la rendait méfiante.
Lorqu'un message télépathique de la voix des enfers la fit revenir parmi les siens...


**N'oubliez pas, vous êtes la prêtresse des Enfers. vous devez avoir aucune gène en vous adressant à un spectre ou quiconque que se soit. Votre statut est supérieur à celui des juges et aussi votre autorité.**

Mitsuki se retourna en direction de sa Majesté et se décida enfin à le regarder en face. Un sourire se marqua sur ses fines lèvres de petite femme et d'un aussi doux que séduisant regard, celle-ci lui répondit par télépathie...

** Je vous remercie Majesté ! Je veillerai sur tout vos surplis et Shura, le surplis du capricorne sera mon premier rapport ! **

S'approchant de Shura, elle réajusta sa cape et n'attendait plus que la réponse de Shura pour partir en pays d'Asgard. La négociation, no l'alliance; elle n'avait que ce mot en tête pour rallier ce royaume aux causes de son Seigneur, Hadès-sama...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://20six.fr/misscheche/
Capricorne No Shura
Spectre du Capricorne
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 27
Camps : Hadès
Date d'inscription : 09/03/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
205/205  (205/205)
Point de Cosmos:
200/200  (200/200)
Point d'Exp total: 0

MessageSujet: Re: La salle du trône   Sam 15 Mar - 15:52

Les paroles du sombre monarque ricochèrent dans mes oreilles lorsque celui-ci passa à côté de moi, posant sa main sur mon épaule demandant à ce que je me relève.
J'avais eus un contact direct avec la divinité rivale de la déesse Athéna, ma présente divinité. Il me fessait confiance par ce geste il le prouvait, avec la rapidité de la lame résidant dans mon bras damné, j'aurais pût avoir la prétention de faire perdre le bras à l'envelloppe corporelle du sombre monarque. Ainsi aisément l'on distinguait que le Dieu fesait confiance au Saint d'Or déchu que je suis et que moi-même m'étaisc plié à Hadès, moi étant épris d'amour pour la justice qu'Athéna disait servire, je compris, l'on pouvait dors et déjà dire que mon mentale avait signé un pacte avec mon corps, je servirais le sombre monarque et aucune autre divinité, j'étais maintenant prêt à trancher de ma lame damné, la tête d'Athéna si il le fallait ! Pour l'instant je me plierais aux ordres de mon Seigneur, je me relevais alors comme l'avait demander Hadès, je ne pleurais à présent plus, mon esprit penser avoir compris...

Le Sombre Monarque confirma mon schéma de pensé, il disait bel et bien qu'il avait confiance en moi, même si pour certain ce ne pouvait être que des paroles, cela présenté bien plus pour l'âme déchiré et soumise que je portais en moi. Il me donna aussi dans ses même parole un simple ordre, escorter la prêtresse d'Hadès, donc sa prêtresse en somme, en mission diplomatique en Asgard... Ca n'était pas rien, en vérité je trouvais qu'il me confié directement une lourde tâche, la prêtresse s'approcha alors de moi et Hadès.
Je ne l'avait pas remarqué, et en effet pour une prêtresse du monde des morts qu'elle soit vraiment défiguré, elle était plus mignonne que l'imagination, comme quoi la réalité à pris le dessus sur mon imagination, debout, je fîs un quart de tour vers la prêtresse, la regardant avancé élégamment, arrivé à hauteur, elle parla d'une voix clair et très audible, que je pus aisémant entendre, comme quoi, elle acceptait la mission.

Moi j'étais pour l'instant heureux de servir Hadès je commençais à m'accomoder de ce mode de vie, et sans faire gaffe, réellement j'apliqué mes premières pensés, Hadès serait mieux qu'Athéna... J'enflammais alors mon cosmos, une fois que le sombre monarque demanda qui avait des questions et donc, étant donné que je n'en avait aucune, la conversation retombant quelques instants dans le silence, mon cosmos s'enflamma, au début de ma réssurection d'Hadès, même si porteur d'un Surplis, il y'avait toujours eût de la justice, de l'amour dans mon cosmos, la lumière du soleil l'illuminant de splendeur.
C'était le passé, lorsque mon cosmos s'enflamma à cet instant, il était sombre, comme si les ténèbres l'habitait, c'était d'ailleurs le cas, il brilla donc de cet aura sombre, j'affichais un visage sans aucune émotion, alors lentement je rabattais ma lame damné vers mon visage, la lueur violette illuminant mes yeux.




Je restais alors dans cette même position alors que je pris la parole face au sombre monarque et la prêtresse d'Hadès.

« Je ne suis plus dans le camp d'Athéna sous quelque forme que ce soit, elle périra, sous ma lame si il le faut, je tenais à le signaler. Je n'aurais aucune question concernant la tâche que vous m'avez confié, je me place donc sous les ordres de votre prêtresse... Je la protégerais sur ma lame, si jamais tout ceci dégènere. »

Je ne restais alors plus cloué sur le même endroit dans la même position, j'arrêtais de me donner en spectacle si l'on pouvait dire ça comme ça, je m'inclinais légèrement vers la prêtresse d'Hadès, je remarquais d'ailleurs en me penchant que cette dernière avait des yeux de couleur pourpre et plein, qui pouvait je pense, donné froid dans le dos.
Je m'adressais à elle, toujours légèrement incliné.


« Si vous voulez bien me suivre, prêtresse, nous nous rendons dans le royaume glacé des neiges éternelles. »


Sur ces mots, je me redressais, mais je sortit tout de suite, la prêtresse me suivra...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmita

avatar

Masculin
Nombre de messages : 56
Age : 29
Camps : Enfers
Date d'inscription : 16/02/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
201/201  (201/201)
Point de Cosmos:
201/201  (201/201)
Point d'Exp total: 0

MessageSujet: Re: La salle du trône   Mar 25 Mar - 2:03

Alors que l'assemblée était présente dans la grande salle j'avanca doucement, mon pas était calme et lent, personne en ces lieux ne pouvait connaitre mon visage, peut être avait ils entendus parlé de moi, Asmita, le chevlaier aveugle de l'ancienne guerre siante, celle qui n'avait vu la survie que de Dohko et de Shion. J'étais Asmita, le chevalier qui découvrit le 8ème sens, celui qui créa le collier aux 108perles capable d'emprisonner les spectres.

Si les chevaliers ne me connaissaient pas, les spectres savaient de nombreuses choses de moi, ils avaient tus entendu parlé de celui qui les avaient privés de leur immortalité, tous ou presque me haïssaient, mais peu m'importait c'était Hadès qui m'avait appelé à lui et j'avais accepté son offre, pourquoi? cela ne regardait que moi, j'allais jurer allégence au seigneur des enfers, moi l'homme le plus proche de Dieu, je portait le surplis de la Vierge, de la couleur de l'ébène, une telle magnificence avait rarement été vu.

Mon pas lent et sur de moi, qu'avais à craindre de ces visages que je connaissais pas, tout ces surplis, ce devait être d'ancien chevalier d'or, les successeurs de ceux que je connaissaient par le passé... Rasgado, Shion, Dohko, Albékifa, El Cid... et tout ceux qui y avaient laissés la vie, je les regrettaient tous autant qu'ils étaient, je regrettais quelque part cette époque... enfin lorsque j'arriva aux protes de l'enfer je savais ce qui m'attendais, j'avais déjà vu de nombreuses fois le senfers, j'y avais combattut le jeune Temna de Pégase...

Alors que je me remémorrais le passé j'arrivais devant le Seigneur noir, celui qui m'avait offert cette nouvelle vie et que j'avais accepté, revêtir ce surplis noir allait me permettre d'accomplir plusieurs choses que je n'avais put faire avant ma mort, j'obéirai à Hadès sama qu'importe ce qu'il me demanderai, j'étais impartial par le passé je le serai à nouveau...

J'étais à présent devant le seigneur des enfers, je mis un genou au sol, mon casque sous le bras dévoilant une longue chevelure d'or mais mes yeux clos à jamais aveugle, même avec le pouvoir des enfers je n'avais retrouvé la vue après ma mort j'avais été jugé par minos lui même et il 'accusa de traitrise à ma propre Déesse alors je pria celle que je servait mais aucune réponse ne me vint... jamais...

"Seigneur Hadès, moi Asmita le chevalier aveugle suis à vos ordres, ordonnez et j'obéirai."

Je resta le genou à terre, la poing libe sur mon coeur et la tête vers le sol... jene bougeais plus j'attendais la réponse de mon maître, je saluerai les autres plus tard, ils méritaient moins mon respect qu'Hadès en personne, après tout, j'étais en quelque sorte, leur ainé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
Dieu des Enfers


Masculin
Nombre de messages : 254
Age : 34
Camps : Enfers
Date d'inscription : 03/02/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
400/400  (400/400)
Point de Cosmos:
414/414  (414/414)
Point d'Exp total: 10

MessageSujet: Re: La salle du trône   Mer 26 Mar - 0:06

La salle était redevenue silencieuse lorsque entra un chevalier qu'Hadès connaissait depuis maintenant près de trois cent ans. Asmita....

L'ancien chevalier d'or de la vierge était celui qui était parvenu à créer le rosaire empêchant la résurrection instantanée des spectres. Hadès l'avait haït pour cela, mais voyant cette âme errer pendant de siècles Hadès avait du reconnaître que l'ancien chevalier était de grande valeur. probablement le plus puissant chevalier de la vierge qu'il y est eu. C'est par sa cécité que ses successeurs ont appris comment atteindre le septième sens et c'est lui qui eu l'idée du rosaire.

Mais il était aussi un chevalier ambigu. Il ne croyait pas en Athéna et s'était sacrifié pour combattre le mal, pas pour elle. Il ne combattait pas pour un dieu puisqu'il avait été la réincarnation de Bouddha, mais pour ses idées. Mais Asmita était un homme blessé. Athéna ne l'avait pas aidé dans la mort, et les Enfers ne lui avaient pas redonné la vue. Hadès même avait essayé mais il ne pouvait rein faire. Les forces qui avaient enlevées la vue étaient divines et la malédiction d'un dieu ne peut être enlevée que par celui qui l'a lancée.

Néanmoins, Asmita avait accepté de rejoindre les Enfers. Parmi les surplis il était celui qu'Hadès connaissait le plus compte tenu du temps qu'il avait déjà passé ici. Asmita s'était agenouillé et Hadès se leva.

Asmita comme les autres surplis réclamait une mission. mais il devra patienter.

"Pas tout de suite. Des spectres et surplis sont un peu partout dans le monde. Il est possible que je doive me déplacer d'ici peu. je souhaites que tu m'accompagnes. Tes sens font de toi le plus habile."

Hadès avait pu constater qu'avec sa cécité Asmita avait incroyablement développé ses autres sens, plus qu'un aveugle en surface ne pourrait arriver.

Hadès se demanda alors ce qui arriverait si Asmita croisait Shaka. La rencontre pourrait être assez explosive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dol-celeb.com
Rad
Spectre du Tigre, Etoile du Déshonneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 28
Age : 38
Date d'inscription : 20/03/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
175/175  (175/175)
Point de Cosmos:
177/177  (177/177)
Point d'Exp total: 0

MessageSujet: Re: La salle du trône   Mer 26 Mar - 2:24

Soudain alors que le silence régniez dans la pièce les personnes entendirent un grincement c’était les charnières de la grand porte d’entrer, toute les personne pressentes virent alors rentrer un homme portant l'armure de l'étoile du deshonneurune large cape blanche recouvrer le surpil !
Son visage comte a lui était fermé et sombre et ne dégager aucun sentiment !
cet étranger regarda a une a une les personnes qui se trouvaient dans la pièce !
Quand soudain sons regard s’arrêta sur le seigneur hadess, il mit alors a genoux et prononça ses paroles :

Moi spectre de l’étoile du Déshonneur, je vient ici pour vous portait allégeance seigneur et dieux hadess !

Puis le spectre resta au sol tête baisser face à se dieu qu’il chérissait plus que tout au monde , et pour qui il serait prêt a donner sa vie !
Puis il se tourna vers Acmite et lui jeta un regard froid et glacial .Rad n'avait aucune confiance en ses chevaliers qui avaient trahi leurs cosses pour revenir à la vie !

Et son regard en disait long sur ses sentiment !
Puis le spectre refit face devant son dieu !














Dernière édition par Rad le Jeu 27 Mar - 1:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmita

avatar

Masculin
Nombre de messages : 56
Age : 29
Camps : Enfers
Date d'inscription : 16/02/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
201/201  (201/201)
Point de Cosmos:
201/201  (201/201)
Point d'Exp total: 0

MessageSujet: Re: La salle du trône   Jeu 27 Mar - 16:31

Alors que j'étais agenouillé devant Hadès je pensais, je pensais à tout ce que j'allais pouvoir faire à rpésent à tout mes plans qui entraient dans ma tête, mais également les plans de mon seigneur Hadès. Athéna m'avait fait trop de mal, elle m'avait trop ignoré... Bouddha lui même semblait m'avoir oublié, choisissant un autre élève... je ne connaissais pas son nom ni son visage, mais il devait être devenu chevalier de la Vierge, tout comme je l'avais été... comme je l'étais... non je ne savais pas vraiment ce que j'étais ni qui j'étais, hormis une âme perdue qui avait enfin toruvé un but dans ce monde de ténèbre et de mort.

Hadès m'avait appelé à lui et je lui répondrai, qu'importe si ma vie devait être sacrifié, de tout façon je l'avais déjà perdu... alros que je présentais mes respect au Seigneur noir j'entendis sa voix me répondre une vois forte et puissante, celle d'un maître, celle d'un Roi, celle d'un Dieu...

"Pas tout de suite. Des spectres et surplis sont un peu partout dans le monde. Il est possible que je doive me déplacer d'ici peu. je souhaites que tu m'accompagnes. Tes sens font de toi le plus habile."

Je baissa d'autant plus la tête en signe de respect à sa seigneurie, j'avais appris une chose quand j'étais en vie... respecter les Dieux, au moins autant que l'on se respectait. C'était un des nombreux enseignement du Bouddha... Siddarta Gotama... Je répondit à Hadès, toujorus agenouillé devant lui...

"Votres Altesse, j'obéis à vos ordres, je vous suivrai si tel est votre désir. Ô Hadès empéreur des mort, je met ma non vie entre vos mains et jure de vous suivre au delà du temps et de l'espace. Je vous suivrai donc où vous désirez aller. Votre confiance est un honneur."

Je restait agenouillé, je n'avais pas reçus l'autorisation de me lever. Mais lorsqu'Hadès parlais de se déplacer, il voulait dire en surface? A cette idée je ne savais plus quoi penser... ressentir à nouveau la chaleur du soleil sur ma peau? enfin si j'en étais toujours capable. Mon expression était resté neutre mais mon corps qui battait de novueau dans ma poitrine recouverte du métal noir des enfers, semblait s'emballer au même titre que lorsque je me battais au Sanctuaire.

Je ne m'étais jamais réellement battut pour Athéna, du moins, je ne m'en souvenais pas. Plus de 243années avaient passée et chaque jour ma mémoire du monde des humains s'altérait de plus en plus. Seuls restaient les souvenirs de mon enfance, et de l'enseignement du Bouddha...

J'entendis alors entrer un autre spectre, il disait être le spectre de l'étoile du déshonneur mais je ne lui prétais aucune intention. Il n'était finalement qu'un humain, j'avias crée le rosaire capable de l'emprisonner, il n'avait aucune valeur à mes yeux. Même les trois juges n'étaient pour moi, rien d eplus que des enfants...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
Dieu des Enfers


Masculin
Nombre de messages : 254
Age : 34
Camps : Enfers
Date d'inscription : 03/02/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
400/400  (400/400)
Point de Cosmos:
414/414  (414/414)
Point d'Exp total: 10

MessageSujet: Re: La salle du trône   Ven 28 Mar - 12:28

Alors qu'Hadès s'entretenait avec Asmita surgit Rad. Le juge ne semblait pas aimer Asmita et même tous les surplis comme les autres, mais il devait être le plus méfiant de tous et ce n'était pas une mauvaise chose dans un sens, mais cela présageait pas une bonne ambiance. Il ne faudrait pas que les choses tournent au vinaigre. Spectres et surplis devront cohabiter que cela leur plaisent ou non.

Asmita quant à lui restait serein. Le juge ne l'impressionnait guère. Son calme et le fait qu'il ne soit pas lié à la dernière génération de gold était un atout. Hadès avait bien choisit. Peut-être avait-il trouvé celui qu'il désignerait pour représenter les surplis. En plus il serait opposé au grand pope ancien gold de la vierge, ce qui pourrait être intéressant. Mais il fallait encore attendre un peu avant de prendre une décision sur qui sera nommé.

"Relevez-vous" dit-il aux deux hommes.

Asmita ne s'était pas relevé bien qu'il lui avait dit. Hadès se leva mais resta devant son trône.

Hadès s'adressa alors à Rada, toujours agenouillé.

"J'ai une mission pour toi. La prêtresse Mitsuki et Shura sont partis en Asgard négocier une trêve voire une alliance. Comme ils sont en territoire ennemi je veux que tu les rejoignent au cas où. Pour les négociations, laisse Mitsuki s'en occuper, elle connait tous les détails."

Hadès voulait prendre cette précaution. Qui sait ce qui pouvait se passer en Asgard alors que les guerriers divins étaient alliés d'Athéna. Seul pour protéger Mitsuki, Shura ne suffirait alors pas. Mieux valait assurer et Hadès se l'avoua à lui même il n'était pas rassuré sur comment aller se dérouler les choses là-bas.

Hadès s'approcha de Rada et pausa sa main sur le dos l'entrainant sur quelques pas.

"Hâtes-toi, ils doivent être déjà arrivés sur place et ont peut-être déjà rencontrés les guerriers divins."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dol-celeb.com
Rad
Spectre du Tigre, Etoile du Déshonneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 28
Age : 38
Date d'inscription : 20/03/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
175/175  (175/175)
Point de Cosmos:
177/177  (177/177)
Point d'Exp total: 0

MessageSujet: Re: La salle du trône   Ven 28 Mar - 17:16

Rad faisait toujours face à son dieu quand celui-ci prit la parole :

"Relevez-vous"

Rad se levas immédiatement et jeta de nouveau un regard au chevalier de la vierge qui avait totalement ignorait son regard lors de son arriver !
Chose qui avait fortement énervé le jeune spectre, pour qui se prenait se chevalier qui avait trahi son camp !mais bon son maître lui semblait avoir confiance a ces énergumène !
Mais bon ces la vie se dit le spectre !

Quant soudain hades reprit la parole :

J'ai une mission pour toi. La prêtresse Mitsuki et Shura sont partis en Asgard négocier une trêve voire une alliance. Comme ils sont en territoire ennemi je veux que tu les rejoignent au cas où. Pour les négociations, laisse Mitsuki s'en occuper, elle connait tous les détails."

Puis le sombre monarque s'approcha de Rada et pausa sa main sur le dos l'entraînant sur quelques pas tout en disant ces mots :

Hâtes-toi, ils doivent être déjà arrivés sur place et ont peut-être déjà rencontrés les guerriers divins."

Rad s’exécuta est partit sur le chand !!!!

>>>> asgarde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmita

avatar

Masculin
Nombre de messages : 56
Age : 29
Camps : Enfers
Date d'inscription : 16/02/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
201/201  (201/201)
Point de Cosmos:
201/201  (201/201)
Point d'Exp total: 0

MessageSujet: Re: La salle du trône   Ven 28 Mar - 18:59

Mon seigneur et maître... un ordre est un ordre...

"Relevez-vous"

Mon armure se fit entendre lorsque je me redressa devant mon seigneur, restant en face de lui reculant de quelques mètre sans lui tourner le dos. Mes yeux toujours clos je ne prêtait attention à personne... tout du moins je semblais ne prêter attention à personne car mon aura et tout mes sens étaient en éveil constant rien ni personne ne pouvait me surprendre. Mon maître venait de me donne run ordre, je me mit alros à ses côté, à sa droite et je regarda l'assemblée, nottament ce Rad qui ne m'inspirait aucune confiance.
De toute façon, bien que je sois sous les ordres du saigneur Hadès, je ne laisserais aucun spectre s'en prendre à moi ni me donner aucun ordre à moins de vouloir endurer l'éternelle souffrance de la mort.

Une mission venait d'être confié à Rad, j'avais également reçut mes ordres, désormais je ne bougerais plus jusqu'à ce que sa majesté ne m'y autorise ou me confie une autre mission. Je me faisait le garde du corps d'Hadès, quiconque l'approcherai... mort, spectre, homme, chevalier... je l'anéantirai!

Je me retourna ver smon mître et inclina mon buste tout en parlant...

"Votre seigneurie quand pensez vous partir? Excusez moi de vous poser une question sans que vous m'y autorisiez mais si je dois assurer votre protection je me dois de prévoir les choses à l'avance. Puissant seigneur, veuillez me pardonner si vous me trouvez insolent."

Je me redrassa et attendis la réponse du tout puissant monarque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
Dieu des Enfers


Masculin
Nombre de messages : 254
Age : 34
Camps : Enfers
Date d'inscription : 03/02/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
400/400  (400/400)
Point de Cosmos:
414/414  (414/414)
Point d'Exp total: 10

MessageSujet: Re: La salle du trône   Ven 28 Mar - 20:45

Hadès regarda Rad s'éloigner puis se retourna. Asmita s'était relevé et se tenait à ses cotés. De là Hadès pouvait sentir qu'Asmita n'appréciait pas Rad. Le surplis de la vierge le cachait très profondément, mais le dieu avait sentit légèrement, assez pour penser qu'en réalité cela était beaucoup plus.

Il est vrai que juges et spectres sont des personnages ambigus, dont il est difficile de faire confiance. Alors qu'ils sont amicaux, la minute d'après ils peuvent vous sauter à la gorge pour vous tuer. Mais en les côtoyant on fini par les cerner. Asmita y parviendrait. mais il faut dire que Rada était un cas très particulier. Hadès l'avait choisit car il avait besoin de personnes comme lui. Il pouvait tuer sans chercher à comprendre pourquoi, il se méfiait de tout aussi, il ne pourrait pas être berné par un ennemi ou un traître. La contre-partie était qu'il manquait de respect, et n'obéissait qu'aux règles qui lui convenait. Mais il suffisait de le placer exactement là où il fallait.

Hadès sourit légèrement. Dans l'ensemble Rada était un bon choix. S'il arrivait à le mettre sur le droit chemin alors il pourrait être le plus terrible des juges. Mais il fallait encore du temps pour cela car la partie était loin d'être gagnée pour cela. Mais il pouvait compter sur lui ce qui était déjà un bon début.

Hadès fut interrompu dans ses réflexions par Asmita.

"Votre seigneurie quand pensez vous partir? Excusez moi de vous poser une question sans que vous m'y autorisiez mais si je dois assurer votre protection je me dois de prévoir les choses à l'avance. Puissant seigneur, veuillez me pardonner si vous me trouvez insolent."


Asmita voulait faire les choses bien ce qui était une bonne chose.

"Ta question est légitime et ce n'est pas parce que je suis le maître des lieux que tu n'as pas le droit de poser des questions. Au contraire, je préfère que vous en posiez si vous en avez. Cela peut éviter certaines erreurs ou conséquences involontaires. Pour ta question, il y a deux voyages possibles. Le premier chez Poséidon selon les nouvelles qui m'y seront rapportées, quand au second, s'il doit avoir lieu, je te préviendrai le moment venu sa destination dépend de plusieurs éléments que je ne possède pas encore dans leur totalité."

Hadès retourna sur son trône, posant sa main sur l'épaule du surplis en passant.

"Tu peux t'assoir si tu le désires. Nous avons encore du temps."

La salle du trône était pourvue de nombreux sièges, un pour chaque spectre. Hadès en avait fait ajouter douze pour les surplis. il était arrivé par le passé que tous y soient réunis avant les guerres saintes ou autre évènements comme lorsqu'il avait couronné Perséphone reine des Enfers autrefois ou pour présenter des prêtresses qui avaient été nommées. De vieux souvenirs, perdus au fil de siècles qui s'étaient écoulés.

"Il faut que je te prévienne de quelque chose Asmita. Parmi les surplis issus de l'ancienne de génération il y a l'un de tes anciens compagnons. Dokho. il n'est pas encore revenu, mais il fait parti d'eux. Je sais que tu n'étais pas très proche de lui ni même de tous les autres, mais je tenais à ce que tu sois au courant."

Cette information ne pouvait être cachée à Asmita. Dokho était un grand défenseur d'Athéna, pas comme Asmita qui avait défendu la terre mais pas la déesse, ne croyant même pas en elle. Il n'y aurait pas de réaction sur le coup d'Asmita en tombant sur Dokho. On ne pouvait savoir les réactions d'un homme parfois. Le successeur d'Asmita si calme avait bien perdu son sang froid face à Hadès durant la dernière guerre. On ne l'aurait pourtant pas pensé. Mais en observant Asmita, Hadès avait la conviction que la sérénité de Shaka était nettement inférieure. Aussi Asmita resterait probablement de marbre face à Dokho qui lui pouvait être plus emporté. Mais bon. le surplis de la Balance n'était pas encore là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dol-celeb.com
Asmita

avatar

Masculin
Nombre de messages : 56
Age : 29
Camps : Enfers
Date d'inscription : 16/02/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
201/201  (201/201)
Point de Cosmos:
201/201  (201/201)
Point d'Exp total: 0

MessageSujet: Re: La salle du trône   Sam 29 Mar - 5:08

Le seigneur des ténèbre semblait réfléchir alros que je l'avais interropu pour prendre la parole et sa réponse m'étonna quelque peu...

"Ta question est légitime et ce n'est pas parce que je suis le maître des lieux que tu n'as pas le droit de poser des questions. Au contraire, je préfère que vous en posiez si vous en avez. Cela peut éviter certaines erreurs ou conséquences involontaires. Pour ta question, il y a deux voyages possibles. Le premier chez Poséidon selon les nouvelles qui m'y seront rapportées, quand au second, s'il doit avoir lieu, je te préviendrai le moment venu sa destination dépend de plusieurs éléments que je ne possède pas encore dans leur totalité."

Je m'inclina devant lui et lui répondit d'une voix franche mais toujours aussi douce et calme...

"Tout puissant Seigneur, pardonnez mon impudence, mais ne confiez pas la parole à trop de personnes, tout le monde a dans son esprit une pensée qu'il veux vous dissimuler et c'est pour cela qu'il ne faut pas écouter la voix du corps mais la voix de l'âme, celle qui ne peut être entendu que part les Dieux... mais mon Dieu ne prenez aps ces commentaires comme une offense bien au contraire, laissez moi vous conseiller. Pour ce qui est du royaume de votre oncle, quelle est sa position à votre sujet? Jamais, selon mes sovenirs il ne nous aida lors d'une guerre sainte contre Athéna, préférant tenter sa chance seule, ne comprenant pas que l'union fait la force. Cependant sachez que je ne veux juger votre frère. Quoiqu'il en soit j'assurerais votre protection, maintenant que je connais la destination je peux me préparer."

Je me tut et me mit à penser... le royaume sous marin! il paraissait qu'il n'y avait pas plus bel endroit dans les mers. Mais que cherchait Hadès là bas? Qui attendait il? Je vis alors qu'Hadès me proposait un siège...

"Tu peux t'assoir si tu le désires. Nous avons encore du temps."

M'asseoir parmi les spectres?... c'était définitivement renoncer à mon ancienne vie, c'était oublier mon statu d'humain et bien que le temps avait passé depuis ma mort, je ne me considérais pas comme un spectre, ni comme un juge. J'étais par le passé considéré comme l'homme le plus proche des Dieux, si je devais prendre un siège, il devrait se situaer autour des siège d'Hypnos et Thanatos, les trônes de ces derniers entourant les trône d'Hadès et Perséphone sama. Ainsi je répondit...

"Merci monseigneur, mais je ne peux accepter... cela ne fait pas partit de mes convictions. Je ne suis pas un spectre sans vouloir vous vexer alatesse. Je leur suis bien supérieur"

Je m'inclina alros devant lui et resta en bas des marches de l'escalier menant au trône de l'empereur noir. Je restais debout face à mon empereur, écoutant ses dernière paroles.

"Il faut que je te prévienne de quelque chose Asmita. Parmi les surplis issus de l'ancienne de génération il y a l'un de tes anciens compagnons. Dokho. il n'est pas encore revenu, mais il fait parti d'eux. Je sais que tu n'étais pas très proche de lui ni même de tous les autres, mais je tenais à ce que tu sois au courant."


Dohko?? a l'ennoncer de ce noms mes sourcils se froncèrent, non par colèr, mais je tentai de me souvenirs. Dohko... qui était il, je connaissais ce nom... mais ems souvenirs s'était effacé dans l'Hadès. Je ne me rappelais pas de mon acienne vie... hormis mon entraînement avec le Bouddha. Mia salors cela me revenais peu à peu... Dohko, le chevlaier d'Or de la Balance... mais comment cela était il possible? Je ne comprenais pas... je n'éais aps proche de lui cétait vrai. Un autre homme me rappelait plus mon passé... mais son nom m'échappait et pourtant si je m'en rappelais je savais que la mémoire me reviendrai.

Je restait alors calme, un léger sourire au lèvre, ma cape d'ébène reposant sur mon bras droit alors qu'elle était toujours attaché à mon dos.

"Seigneur, ma mémoire est flou, mais je me rappel de Dohko, cependant, je croyais être le seul de la Guerre sainte de 1743 à être revenu. Comment Dohko a t il pu? Je ne comprend pas altesse."

Par le passé j'agissais de la même manière avec le Bouddha, lui demandant conseil et énigme quand je ne comprenais pas... mais alors que je posais la question je trouvais la réponse...

"Misopéthaménos...impossible!"

Dohko avait donc reçut le don sacré d'Athéna, c'était incroyable... encore une fois Athéna avait préféré se souvenir de ceux qui restaient... ma vengeance se déterminait de plus en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
Dieu des Enfers


Masculin
Nombre de messages : 254
Age : 34
Camps : Enfers
Date d'inscription : 03/02/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
400/400  (400/400)
Point de Cosmos:
414/414  (414/414)
Point d'Exp total: 10

MessageSujet: Re: La salle du trône   Mar 1 Avr - 22:53

Hadès écouta avec attention Asmita. Le suplis était d'une grande sagesse ce qui était incontestable.

"Tes paroles sont sages Asmita. comme tu le dis, tout ne dois pas être révélé et chacun à ses secrets, ses pensées. J'ai aussi mes pensées secrètes et crois moi, ce que vous tous savez sur nos plans n'est que la surface de ce qui sera vraiment. Seules deux personnes connaissent toutes les cartes qui sont en main et celles qui seront abattues."

Dans ces deux personnes il y avait Mitsuki et lui-même. Les juges seraient mis au courant après et les spectres encore plus tard. Pour les surplis, seul celui qu'Hadès choisira comme représentant saura au courant avant les autres, probablement ne même temps que les juges.

Asmita avait des doutes pour Poséidon aussi Hadès lui révéla ses pensées sur cela, bien que pensant que le surplis de la vierge avait parfaitement raison et qu'au final Poséidon agirai seul.

"Mon frère a été certes longtemps contre moi, allant même à aider Athéna contre moi en amenant les armures d'or en Enfer. Mais il n'a pas été toujours ainsi. Il y a des siècles lors de la titanomachie, avec Zeus nous combattions côte à côte. Puis nous nous sommes séparés lorsque nous nous sommes partagé le monde en trois. Mais en étant lié par le sang, il y a un espoir. Aussi, nous n'avons rien à y perdre en tentant de le rallier."

Hadès proposa un siège à Asmita qui le refusa. Le monarque sourit. Il n'en attendait pas moins d'Asmita.

"Le fait de t'assoir ici ne fera pas de toi un spectre Asmita. Ce ne sont pas les sièges des spectres que tu as autour de toi, mais ceux de soldat. Vois-les comme des compagnons d'armes, chacun ayant sa différence. Quant à ta supériorité elle ne fait aucun doute. Mais si malgré cela ne pas t'assoir reste ton choix alors je le respecterai."

Hadès parla alors de Dokho et la réaction d'Asmita était plus dans l'incompréhension sur le fait que deux cents après l'avoir connu il était toujours en vie jusqu'à récemment. Finalement le surplis finit par comprendre.

"Oui, la Misopéthaménos. Le cadeau d'Athéna à l'un des survivants de la guerre sainte pour qu'il veille sur le sceau bloquant les cent huit étoiles. L'autre survivant était Shion et il fut nommé grand Pope."

Hadès tourna alors ses pensées vers le Sanctuaire sous-marin. D'ici même assez faiblement il pouvait sentir les cosmos en présence. Poséidon, Shaka, Saga, Mû, un connu mais il en put dire qui, plusieurs inconnus et....

"Rad !!!"

Hadès frappa du poing l'accoudoir de son trône et se leva d'un coup.

*Qu'est-ce que fabrique cet abruti là-bas.* pensa-t'il.

Hadès qui était toujours calme avait perdu sa sérénité. S'il y avait bien une chose qu'il détestait était la désobéissance. Certes il savait le tempérament du juge mais celui-ci avait des responsabilités et qui savait ce qu'il pouvait provoquer là-bas.

Hadès se concentra. Rad allait savoir qu'il ne fallait pas agir dans le dos d'Hadès...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dol-celeb.com
Cide
Juge de la Wyvern, Etoile céleste Forte et Violente
avatar

Masculin
Nombre de messages : 18
Age : 38
Camps : Hadès
Date d'inscription : 31/03/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
225/225  (225/225)
Point de Cosmos:
225/225  (225/225)
Point d'Exp total: 0

MessageSujet: Re: La salle du trône   Mer 2 Avr - 6:55

Un nouvel arrivant pénétra dans la salle du trône. sa cosmo-énergie était l'une trois grande puissances du monde des morts.
L'individu s'avança, il s'agissait de la dernière réincarnation produite, et l'homme qui s'agenouilla avec révérence était équipé d'un surplis réservé aux juges.



Cide retira son haume en forme de dragon, deux ailes infernales se déssinait dans son dos, et son surplis finement ouvagé était l'une des plus belles et faisait parti des plus résistantes de l'ordre.. C'était l'un des trois surplis majeurs du monde des morts

A part Hadés, il n'y avait qu'une seule autre présence, il s'agissait d'un saint renégat, mais Cide était incapable de différencier les saints entre eux. Il savait seulement que l'inconnu avait la même puissance qu'un chevalier d'or.
Malgré le fait que Cide ne faisait pas totalement confiance à ces "spectres", il fit un signe de tête révérencieux à l'allié d'hadés.

Cide souria en direction de son monarque. Un sourire dans lequel se reflétait du plaisir mélé à de la fierté de pouvoir servir le grand dieu des enfers. C'était la première fois qu'il rencontrait un dieu. Finalement il se présenta conformément au protocole:

"Majesté Hadés, Je me présente, Cide du Wyvern, juge des enfers de l'étoile de la force et de la violence." Il fit une petite pause. A n'en pas douté qu'Hadés avait de toute manière comprit qui il était. Il reprit donc:
"Je viens tout juste de me réincarner et c'est pour moi un immense honneur que de vous servir! Néanmoins je n'ai pas encore connaissance de vos nobles projets majesté. Confiez les moi et je ferai le nécéssaire pour que vôtre voeux soit éxaucé!"

Le nouveau juge des enfers garda la position révérencieuse et attendit patiemment la réponse du monarque des ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmita

avatar

Masculin
Nombre de messages : 56
Age : 29
Camps : Enfers
Date d'inscription : 16/02/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
201/201  (201/201)
Point de Cosmos:
201/201  (201/201)
Point d'Exp total: 0

MessageSujet: Re: La salle du trône   Jeu 3 Avr - 15:44

J'écoutais chacune des paroles d'Hadès sama comme s'il s'agissait du Bouddha lui même, sauf que je savais fiar ela différence entre les deux. Hadès était mon maître actuel, le Bouddha était mon Dieu, celui que je respectais et en qui je croyais, même si ma foi en lui avait été ébranlé le jour de ma mort, lorsque l'espace d'un isntant j'avais recouvré la vue et poser mon regard sur Temna de Pégase, cleui qui grace à qui les flots du destin avaient été inversés...

"Tes paroles sont sages Asmita. comme tu le dis, tout ne dois pas être révélé et chacun à ses secrets, ses pensées. J'ai aussi mes pensées secrètes et crois moi, ce que vous tous savez sur nos plans n'est que la surface de ce qui sera vraiment. Seules deux personnes connaissent toutes les cartes qui sont en main et celles qui seront abattues."

J'inclina ma tête en signe d'acquissement et je lui répondit...

"Ô Divin Hadès, je ne doute pas que vos plans soient déjà parfaitement gravés dans votre esprit et je préfère vous le dire en tant que conseil, puissant Seigneur, ne les confiez à perosnne, pas même à ceux en qui vous avez le plus confiance, je ne dis pas connaître les enfers mieux que vous mais je connais ses résidents et ce que je vais vous dire est une des nombreuses raisons pour lesquels je les détestent... glorieux Hadès la plupart de vos conseillers et collaborateurs rêvent eux même de pouvoir, vos sujets ne vous obéissent pas personnelement pour la plupart. Monseigneur punnissez moi pour ces paroles si vous le juger utile, mais j'étais là lors des deux guerres saintes que j'ai connu avant celle ci, vous ne les avez pas perdu par manque de stratégie... vous les avez perdu uniquement à cause d'un manque de loyauté de vos sujets, chacun recherchant son propre profit. Alors je vous en pris divin seigneur, ne confiez vos plans à perosnne, et seulement aux personnes concerné à peine quelques minutes avant de les envoyer... vous êtes libre de ne pas écouter mes propos et de me faire mettre à mort. Mais au mois vous les aurez entendu au moins une fois."

Je me tut, un doux cosmos et étrangement calme se dégagait de mi, j'étais serein, je en craignez pas même la mort, voilà bien des siècles que je vivais mort en enfer, alors je n'étais plu à ça prêt...

"Mon frère a été certes longtemps contre moi, allant même à aider Athéna contre moi en amenant les armures d'or en Enfer. Mais il n'a pas été toujours ainsi. Il y a des siècles lors de la titanomachie, avec Zeus nous combattions côte à côte. Puis nous nous sommes séparés lorsque nous nous sommes partagé le monde en trois. Mais en étant lié par le sang, il y a un espoir. Aussi, nous n'avons rien à y perdre en tentant de le rallier."

Je répondit sur un ton calme et clair...

"J'ai lu les textes sacrés votre altesse, et je sias que rien ne peut briser els liens qui unissent des frères, mais je vous en conjure, prenez garde, ne mettez pas votre divine personne inutilement en danger"

Le souverrain noir continuait son discours concernant le siège sur lequel j'avais refusé de m'asseoir, mais apparamment il ne comprenait pas...

"Le fait de t'assoir ici ne fera pas de toi un spectre Asmita. Ce ne sont pas les sièges des spectres que tu as autour de toi, mais ceux de soldat. Vois-les comme des compagnons d'armes, chacun ayant sa différence. Quant à ta supériorité elle ne fait aucun doute. Mais si malgré cela ne pas t'assoir reste ton choix alors je le respecterai."

J'esquissa un sourire et un geste de la tête pour remercier Hadès sama avant de lui répondre...

"Pardonnez ma franchise ô majesté, mais je ne suis pas un simple soldat, j'ai conscience d'être un simple pion dans le jeu des Dieux, mais je suis loin d'être un soldat. Quand j'étais en vie je reçus le titre de l'homme le plus proche des Dieux et ma mort, bien que cela fut longtemps qu'elle m'a atteind ne fait pas de moi une personne moindre. Ces sigèes sont là pour le ssoldats d'Hadès, je ne sui pas l'un d'entre eux, je suis Asmita de la Vierge noire, l'être d eplus proche des Dieux que cela soit sur terre ou en efner. Une nouvelle fois permettez moi de refuser ce siège et de rester à vos côtés, là où je suis le plus utile pour vous protéger comme vous le souhaiter puissant seigneur."

Concernant Dohko le signeur noir confirma ma pensée, mais voilà certainement une chose qu'il me dit et à laquelle je ne m'attendais pas...

"Oui, la Misopéthaménos. Le cadeau d'Athéna à l'un des survivants de la guerre sainte pour qu'il veille sur le sceau bloquant les cent huit étoiles. L'autre survivant était Shion et il fut nommé grand Pope."

Mes sourcils se levèrent, révélent une surprise de ma part et seuls ces mots sortir de ma bouche...

"Shion... je ne me souviens... pas..."

Je savais que j'avais déjà entendu son nom, mais son visage, qui était il... je ne le savais pas. Dohko avait donc été désigné pour veiller sur les 108 étoiles... le seul avec Shaka à connaître le collier aux 108 perles, quoique Shion peut être... pope... oui... le chevalier du Bélier! Voilà donc pourquoi je ne l'avais jamais vu dans les enfers... enfin, lors de la guerre de 1743. Il avait été nommé Pope... tout ces noms... cette époque, je me rend compte que je ne connaissais pas réellement mes frère d'armes, mes anciens frères d'arme...

Mais alors que je pensais le seigneur noir s'énerva, frappant son trône du poing... hum... qui avait donc put le emttre dans une telle colère... surement un de ce sspectres qui n'avait pas respecter les ordres... comme toujours...

C'est alors qu'un autre homme nous rejoins... son surplis, oui ce ne pouvait être que l'un des trois juges, un des êtres les plus puissant du meikai, il me salua mais ne semblait pas me connaître, j'étais pourtant connu au sein des enfers... celui qui avait crée le rosaire aux 108 perles... enfin, je le salua en inclinant mon buste,restant toujorus aux côtés de sa majesté...
C'était donc le Wyvern, je ne l'avais aps connu lors de la guerre de 1743 mais je 'lavais vu désobéir aux ordres de Pandora lors d ela dernière guerre... tout se sait au sein du Meikai...

"Je viens tout juste de me réincarner et c'est pour moi un immense honneur que de vous servir! Néanmoins je n'ai pas encore connaissance de vos nobles projets majesté. Confiez les moi et je ferai le nécéssaire pour que vôtre voeux soit éxaucé!"

Hum... voyons voir comme Hadès va réagir, je ne disais plus mot, mon cosmos se répendait toujours au sein de la Guidecca un cosmos calme et serein...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
Dieu des Enfers


Masculin
Nombre de messages : 254
Age : 34
Camps : Enfers
Date d'inscription : 03/02/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
400/400  (400/400)
Point de Cosmos:
414/414  (414/414)
Point d'Exp total: 10

MessageSujet: Re: La salle du trône   Jeu 3 Avr - 23:52

Hadès écouta avec attention le raisonnement d'Asmita. Il devait le reconnaître, le surplis de la vierge avait raison. Ses défaites étaient causées plus par la soif de pouvoir de ses spectres que par sa stratégie. Néanmoins, Asmita ignorait qu'Hadès avait pris conscience de cela et en tenait compte plus que jamais.

"Tu as parfaitement raison, tel sont les spectres. Je vais te rassurer sur un point. J'ai pris conscience de tout cela après ma dernière défaite. Depuis le retour du premier surplis, je ne donnes les ordres que lorsqu'ils doivent être exécutés. Pas avant. Je suis le seul à connaître ce qui sera."

Hadès avait en effet caché tout. La finalité des ordres qu'ils donnait n'était connus que par lui. Cela lui permettait de garder la maîtrise de tout et éviter des dérives. Et encore malgré cela il y avait des écarts. rad en était la preuve.

"Et tu ne sauras pas puni. Tes paroles sont plus vraies que jamais. Tu ferais un bon conseiller. D'ailleurs j'aurai une chose à te proposer."

Hadès fit alors quelques pas.

"J'ai décidé de désigner l'un de surplis comme représentant ainsi que leur chef car je ne peux diriger tout le monde. J'ai besoin de déléguer un peu. sois cet homme Asmita. Ton statut sera l'égal de celui d'un juge. Tu sauras même amené à diriger des spectres et ta sagesse me sera précieuse
Pour Poséidon aucun risque ne sera prévu. De toute façon nous serons en supériorité numérique et nous irons à son palais que si nous avons la certitude qu'il n'y a pas de risque."


Hadès écouta ensuite la réponse d'Asmita pour le siège. Le surplis était en effet très proche d'un dieu du moins l'avait-il était mais dans son cœur rien n'avait changé. Hadès le comprenait parfaitement. lui même refuserai de s'assoir sur le siège d'une personne de rang inférieur.

"Je ne te comprends que trop, pour être une divinité. Si tu acceptes ma proposition alors tu siègera à mes cotés avec Mitsuki. Quant à ta franchise, je préfère que tu me parles comme cela que par des sous-entendus vaseux, des discours mielleux ou des mensonges bien tissés."

Asmita ne se rappelait pas de Shion. Cela importait peu pour Hadès car à la différence de Dokho l'ancien Grand Popene foulera plus jamais un sol quel qu'il soit.

C'est alors qu'Hadès sentit un cosmos arriver. Cide....

"Pour ma proposition tu me donneras ta réponse plus tard."

Hadès leva la tête et fit un pas vers Cide. Pourquoi se présentait-il ? Hadès savait parfaitement qui il était. Mais bon. Cide était un juge loyal semblant respectueux des protocoles et des ordres. Il pourrait compter sur lui et comme il se méfiait des surplis, il pourrait aussi compter celui pour déceler un éventuel traître parmi eux.

Cide voulait connaître ses projets et Hadès lui en révéla un, objet de la future mission du juge.

"J'ai une tâche pour toi. Mitsuki et Shura sont partis en Asgard négocier une trêve voire une alliance avec eux. J'avais envoyé le spectre Rad après leur départ par sécurité car bien qu'ayant des intentions louables, ils sont en terre alliée d'Athéna. mais Rad à désobéi aux ordres et s'est rendu chez Poséidon. Rends toi en Asgard accomplir ce que cet imbécile devait faire. Néanmoins de là-bas tiens toi prêt à repartir. On ne sait jamais ce qui peux se passer et je peux avoir besoin de ta force."

Hadès fit une pause et retourna vers son trône, s'arrêtant aux marches qui y menaient.

"Après avoir récupéré Rad, il sera sous ton autorité. Je compte sur toi pour lui apprendre ce qu'est un ordre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dol-celeb.com
Cide
Juge de la Wyvern, Etoile céleste Forte et Violente
avatar

Masculin
Nombre de messages : 18
Age : 38
Camps : Hadès
Date d'inscription : 31/03/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
225/225  (225/225)
Point de Cosmos:
225/225  (225/225)
Point d'Exp total: 0

MessageSujet: Re: La salle du trône   Ven 4 Avr - 3:54

Enfin le divin Hadès prononçait son ordre de mission pour son juge. Cide écouta attentivement. Lorsque le sombre monarque prononça le mot "Athéna", Cide serra la machoire, il avait à l'égard du sanctuaire une haine viscérale, lui qui à la base se destinait à être un chevalier d'or il y a de cela une dizaine d'années.

Cide surveillait du coin de l'oeil le chevalier renégat. Deux hypothès étaient possible. Soit le renégat était sincère et il avait finalement comprit son erreure en rejoignant le camps des enfers, soit il s'agissait d'un traitre doublé d'un manipulateur au quel cas Cide se disait qu'il s'en chargerai personnellement.

Durant le discours du dieu des ténèbres, quelque chose choqua le juge:
*Ainsi un spectre a osé désobéir aux volontés divines?? je m'en chargerai personnellement...* se disait-il, pendant qu'Hadès termina ses propos.
Le juge de la wyvern sourit. Hadès semblait vouloir qu'il s'en charge personnellement.

Avec beaucoup de dévotion, Cide répondit à son maître:

"Qu'il soit fait selon vôtre bon vouloir majesté! Je me rends en priorité dans le chateau d'Odin afin de veiller au succés de vôtre mission."

Le titan des enfers se redressa et remit son haume. Se tournant à moitié vers la sortie, il se revisa quelque peu comme pour demander une dernière chose; ce qu'il fit aprés une seconde d'hésitation:
"Majesté, concernant ce Rhad, me permettez vous d'usez de la force si le besoin s'en fait sentir?"

Dés qu'il eut sa réponse, le juge quitta la salle et parti sur le champs en direction du palais d'Odin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmita

avatar

Masculin
Nombre de messages : 56
Age : 29
Camps : Enfers
Date d'inscription : 16/02/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
201/201  (201/201)
Point de Cosmos:
201/201  (201/201)
Point d'Exp total: 0

MessageSujet: Re: La salle du trône   Sam 5 Avr - 19:35

Le sombre monarque semblait effectivement prêter grande attention à mes paroles; parès tout, ce que je disais n'était que pure vérité, une vérité que la plupart de ses spectres n'auraient pas oser lui lancer en face. Mais je n'étais pas un de ses vallet bien attaché en laisse, je me considérais comme libre, bien que je savais que d'un seul claquement de doigt Hadès pouvait mettre fin à ma vie si illusoire...

"Tu as parfaitement raison, tel sont les spectres. Je vais te rassurer sur un point. J'ai pris conscience de tout cela après ma dernière défaite. Depuis le retour du premier surplis, je ne donnes les ordres que lorsqu'ils doivent être exécutés. Pas avant. Je suis le seul à connaître ce qui sera."

J'inclina alors mon buste calmement ain d'acquisser aux paroles d'Hadès sama, il me fit alors un proposition à laquelle je ne m'attendais pas... se levant de son trône massif...

"J'ai décidé de désigner l'un de surplis comme représentant ainsi que leur chef car je ne peux diriger tout le monde. J'ai besoin de déléguer un peu. sois cet homme Asmita. Ton statut sera l'égal de celui d'un juge. Tu sauras même amené à diriger des spectres et ta sagesse me sera précieuse
Pour Poséidon aucun risque ne sera prévu. De toute façon nous serons en supériorité numérique et nous irons à son palais que si nous avons la certitude qu'il n'y a pas de risque."



Jen e répondit rien, gardant un visage neutre... diriger les utres surplis? La plupart ne me connaissent pas, hormis Dohko mais il n'est pas encore réincarné... les autre pourraient se demander qui je suis... mais après tout moi, je sais qui je suis... oui cela suffira...

Je ne te comprends que trop, pour être une divinité. Si tu acceptes ma proposition alors tu siègera à mes cotés avec Mitsuki. Quant à ta franchise, je préfère que tu me parles comme cela que par des sous-entendus vaseux, des discours mielleux ou des mensonges bien tissés."

Siéger aux côtés d'Hadès... hum... ainsi je trouverai enfin ma véritable place, celle d el'homme le plus proche de Dieu... Mitsuki... qui était ce? Je ne connaissais pas ce nom. Alors que j'allais donner ma réponse à Hadès il me dit ceci...

"Pour ma proposition tu me donneras ta réponse plus tard."

Ainsi il ne voulait pas que son Juge entende cela, après tout c'était compréhensible, si j'étais nommé à ses côté, je serai presque supérieur aux juges et je dirigerai des spectres... interessant...

Hadès parla alros avec son Juge, je restais aux cotés du monarque, toujours debout, ne fléchissant pas... Hadès sama donna ses ordres au Juge du Wyvern... aller en Asgard, voilà une mission qui ne me déplait pas de ne pas remplir, je déteste la neig et le froid, tout comme les Terres d'Asgard, ces pseudo alliés d'Athéna... pfft... où était il lorsque notre Sanctuaire s'est fait attaqué en 1743!!?? Enfin régler le compte de Rad semblait faire plaisir au Juge... Hadès avait réellement reprit l'enfer d'une main de fer, voilà donc qui était une bonne nouvelle, peut être que les spectres apprendront à obéir ainsi. Mais la peur et les sanctions étaient ils réellement la bonne solution? L'avenir nous le dira...

Le spectre du Wyverne s'eclipsa alors, me laissant seul avec Hadès sama. Mes yeux éternellement clos je me mis face à mon seigneur et maître en m'agenouillant...

"Hadès sama, maintenant que nous sommes seuls je peux vous donner ma réponse. Votre proposition est très interessante je dois le raconnaitre, mais les surplis obéiront ils à un être venu d'un autre temps tel que moi? Je ne le sais car je ne les connaient pas, mais je ferai en sorte que cela se fasse, tout comme pour les spectres que vous placerez sous ma responsabilité. Seigneur Hadès votre confiance m'honore et je ne la décevrais pas, mais sachez une chose, avant tout je vous protégerai, telle est la mission que j'ai en cette ère et en cette guerre, car je vous dois cette nouvelle vie... ni Athéna, ni même Bouddha ne m'a sauvé. Vous êtes le seul... Hadès sama! Je vous accompagnerez jusqu'en face du sceptre d'Athéna s'il le faut. Alors Hadès sachez que moi Asmita accepte de siéger à vos côtés au sein des Enfers, répandant votre volonté et vos désir sur la Terre entière! Les hommes vont enfin apprendre à avoir peur à nouveau de la mort... je vais leur montrer ce qu'est la puissance d'un Dieu! Votre puissance Hadès sama! Et pour ce qui est de Poséidon, je ne vous laisserez prendre aucun risque, même si je dois me mettre entre le trident de votre frère et votre divin corps..."

Je me tut, me sparoles avaient été un mélange de sérénité et de fierté, ainsi que de détemrinisme. Je restait agenouillé devant mon seigneur, attendant ses ordres. Personne dans tout l'Hadès et sur Terre n'avait put entendre cette conversation en dehors du sombre monarque et moi même... une denrière question me trottait dans la tête...

"Seigneur, pardonnez cette question, mais qui est cette autre personne du nom de Mitsuki qui a eu droit à totue votre confiance?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
Dieu des Enfers


Masculin
Nombre de messages : 254
Age : 34
Camps : Enfers
Date d'inscription : 03/02/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
400/400  (400/400)
Point de Cosmos:
414/414  (414/414)
Point d'Exp total: 10

MessageSujet: Re: La salle du trône   Dim 6 Avr - 22:56

Cide semblait prêt pour sa mission en Asgard. Ainsi, tout serait propice pour que tout se déroule bien là-bas. Le juge se dirigea alors vers la sortie, mais Hadès sentit une hésitation dans ses pas., ce qui fut confirmé lorsque le juge se retourna. Il voulait savoir comment agir avec Rad.

"S'il faut de la force, pour le ramener, alors uses-en. Mais ne le tue pas. Malgré son tempérament il est des nôtres et je compte bien qu'il le reste. Je veux que tu le prennes sous ton aile, que tu sois une sorte de guide, de maître. "

Hadès ne voulait pas de solutions trop dures avec Rad. Lorsqu'il l'avait choisit il savait comment il était. Le sanctionner trop sévèrement ne ferait que de le retourner contre les Enfers. Rad était un bon élément lorsqu'il agissait comme il le fallait et non comme il le voulait. il avait juste besoin d'être guidé.

Asmita lui était resté immobile. Une fois le juge sortis, les questions du surplis fusèrent ce qui n'étonna pas Hadès, vu ce qu'il lui proposait. En plus de cela Asmita précisa une nouvelle fois que ce qu'il voulait était de protéger le monarque des Enfers avant tout et le servir plus que jamais. Hadès sourit. Il avait bien choisit.

"Pour les surplis, je t'ai choisi justement parce qu'ils ne connaissent pas hormis Dokho. Cela évitera des jalousies entre eux et des problèmes avec ceux qui seront fidèles aux Enfers et ceux qui le seront moins. Pour les questions d'autorité, ils devront t'obéir, car t'obéir sera mon ordre. et ne t''inquiètes pas. ils te suivront si je le demande."

Asmita reparla alors de Poséidon. Hadès du à nouveau rassurer le surplis pour cela.

"Comme je te l'ai dis, je ne prendrai aucun risque. a l'heure actuelle, il est encore incertain que j'y aille."

Hadès usa alors de la télékinésie et approcha un des sièges en retrait utilisés pour les invités de marque et le plaça à gauche du trône.

"Relèves toi et prend ce siège qui est tiens."

Asmita demanda alors qui était Mitsuki et Hadès réalisa qu'il l'avait mentionnée sans dire qui elle était.

"Mitsuki est la nouvelle prêtresse des Enfers. S'il y a une autre personne en qui tu peux avoir confiance après moi, c'est bien elle. J'ai erré sur terre pendant plusieurs semaine pour la trouver. Aussi mon choix n'a pas été anodin. Elle a toute ma confiance, comme tu as la mienne."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dol-celeb.com
Asmita

avatar

Masculin
Nombre de messages : 56
Age : 29
Camps : Enfers
Date d'inscription : 16/02/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
201/201  (201/201)
Point de Cosmos:
201/201  (201/201)
Point d'Exp total: 0

MessageSujet: Re: La salle du trône   Lun 7 Avr - 0:18

Inquiet pour le futur? Non je n'étais pas inquiet, je n'avais jamais été inquiet et pour moi le mot futur n'avait plus de sens, bien au contraire, j'étais un être du passé revenu de la mort pour avoir une nouvelle vie...

"Pour les surplis, je t'ai choisi justement parce qu'ils ne connaissent pas hormis Dokho. Cela évitera des jalousies entre eux et des problèmes avec ceux qui seront fidèles aux Enfers et ceux qui le seront moins. Pour les questions d'autorité, ils devront t'obéir, car t'obéir sera mon ordre. et ne t''inquiètes pas. ils te suivront si je le demande."

Je restais silencieux aux parles du seigneur des ténèbres et toujorus agenouillé je lui répondis...

"Monseigneur, il en sera fait selon vos ordre, je dirigerai surplis et spectres que vous mettrez sous mon commandements et j'agirai selon vos désirs. Si un jour l'un d'entre eux fait mine de vous désobéir, je le tuerai moi même."

Apparemment, l'aventure vers le royaume de Poséidon était plus que sécurisé, je n'avai pas à m'en faire, je respirai donc un peu plus, mais voir le monarque quitter son trône entrainait bon nombre de questions en mon epsrit, mais je ne laissais rien paraître, mon visage éternellement neutre...

"Relèves toi et prend ce siège qui est tiens."

Je me releva alors et vit Hadès mettre un siège à la gauche du sien... ainsi Perséphone devait siéger à sa droite et cette Mitsuki à la droite de Perséphone... enfinc 'est ce que j'imaginais. J'avais déosrmais un siège aux côtés du sombre monarque... je n'en espérais pas tant lorsque j'accepta son offre de revenir à la vie... la vie que j'avais perdu...
Je ne m'asseilla pas tout de suite, attendant que le Seigneur noir prenne place lui même sur son trône avant que je puisse prendr eplace sur le mien...

"Merci Seigneur Hadès, je ne sais comment vous témoigner ma gratitude devant tant de confiance que vous m'accorder... une nouvelle fois je vous jure allégence jusqu'à ce que vous décidiez de me renvoyer dans mon repos éternel..."

Hadès me parla ensuite de Mitsuki, ainsi c'était le nom de la nouvelle prêtresse...

"Mitsuki est la nouvelle prêtresse des Enfers. S'il y a une autre personne en qui tu peux avoir confiance après moi, c'est bien elle. J'ai erré sur terre pendant plusieurs semaine pour la trouver. Aussi mon choix n'a pas été anodin. Elle a toute ma confiance, comme tu as la mienne."

Une volonté du Seigneur... ainsi il ne semblait pas vouloir refaire la même erreur qu'avec Pandore, c'était une bonne chose, j'inclina mon buste et répondis...

"Seigneur Hadès, j'espère qu'elle se montrera plus digne que vos ancienne prêtresse, pardonnez moi, mais la dernière Pandore ne s'était pas montré plus fiable que celle de 1743. J'espère sincérement que cette Mitsuki mérite votre confiance... vous allez peut être trouver ma demande déplacé Seigneur Hadès mais pouvez vous me parler d'elle, je préfère la connaître avant de la rencontrer et je n'aimerai pas devoir sonder son âme à son insue..."

Je me tut un instant et une folle pensée me traversa l'esprit, l'espace d'un instant je repensa à la terre et à la douce chaleur du soleil. Pourquoi j'avais cette pensée, car je pensais à la liberté...

"Grand souverrain pardonnez moi, mais j'aimerai vous demander... est ce qu'un jour je serai libre, est ce qu'un jour je pourrais aller au delà de votre claquement de doigt. Non pas que je veuille vous quitter sombre monarque, mais je sais aussi que je dépend de votre bon vouloir et qu'à la fin de cette guerre je reviendrai cendre et poussière... s'il y a un moyen pour que je sois libérer Seigneur dite le moi car j'ai longtemps conversé avec le Bouddha mais il m'a toujours dit qu'aucun homme n epeut revenir à la vie... mais vous Seigneur Hadès, pouvez m'accordez cela... un jour ou l'autre, y a t il encore un futur pour l'homme sans vie que je suis?"

Par le apssé je posais de nombreuses questions au Bouddha, mais désormais le Bouddha ne me parlais plus, j'avais besoin d'un nouveau guide spirituel et j'espérait qu'Hadès soit un de ces guides... tout comme le fut Bouddha...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
Dieu des Enfers


Masculin
Nombre de messages : 254
Age : 34
Camps : Enfers
Date d'inscription : 03/02/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
400/400  (400/400)
Point de Cosmos:
414/414  (414/414)
Point d'Exp total: 10

MessageSujet: Re: La salle du trône   Mar 8 Avr - 1:33

Asmita avait donc accepté sa proposition, jurant de châtier d'éventuels traîtres de ses propres humains. c'était dit, pour ceux qui oserait envisager cela.

Hadès retourna s'assoir sur son trône. visiblement, Asmita attendait qu'il le fasse pour s'assoir à son tour. une fois assit, Hadès vit la direction dans laquelle Asmita aiguillait ses sens, à droite du monarque où se trouvaient deux sièges. le plus éloigné était celui de Mitsuki et le second était vide depuis des siècles. C'était celui de Perséphone. A sa pensée Hadès eu un pincement. Elle lui manquait. En des siècles d'existence elle avait éét la seule qu'il aima vraiment, allant même l'enlever pour en faire sa reine. Mais cette époque était révolue depuis longtemps....

Hadès fut interrompu par les paroles d'Asmita qui le ramenèrent à la réalité.

"Merci Seigneur Hadès, je ne sais comment vous témoigner ma gratitude devant tant de confiance que vous m'accorder... une nouvelle fois je vous jure allégence jusqu'à ce que vous décidiez de me renvoyer dans mon repos éternel..."

"Je ne te renverrai pas dans ton repos éternel. Je n'en ai pas envie et je suppose que le Cocyte ne te manque pas. En échange de ta liberté acquise je ne te demande qu'une chose : servir les Enfers. Pas moi, mais ces terres et ses résidents."

Ils parlèrent alors de Mitsuki et Asmita évoqua le manque de fiabilité des deux précédentes.

"Cette fois-ci est bien différente et tu sais pourquoi ? Parce que les deux précédentes avaient été choisies par Hypnos et Thanatos pour qu'elles agissent selon leur volonté, pour qu'elles soient la laisse qu'ils m'attachaient afin que je fasse ce qu'ils jugeaient bien. Je ne leur en veux pas. Ils pensaient faire le bien d'autant plus que mes hôtes précédents étaient jeunes. Mais ce temps là est fini. J'ai choisi Mitsuki moi-même et nul ne me dicte désormais ce que je dois faire. Certes je tiens compte des conseils et avis que tous, spectres, juges, surplis à tout niveau vous me donnez. Mais plus personne ne me guide indirectement."

C'était cela qui faisait la différence avec les enfers d'avant et cela n'était pas du tout une bonne nouvelle pour ses ennemis. Le monarque avait repris en main son domaine, ce qui n'était plus totalement le cas avant où tout était délégué.

Asmita posa alors une question qui pour un homme proche de la divinité était étrange. pouvait-il revenir à la vie. Allait-il redevenir poussière après la guerre ? Malgré cela, Hadès lui répondit avec franchise.

"Toutes les âmes descendues aux Enfers peuvent en sortir sous deux formes. Psychiques, elles ne se matérialisent que sous forme de....fantôme. Physiquement, elles peuvent errer dans le monde comme tout vivant. c'est le cas de spectres. mais il leur manque l'étincelle qui fait d'eux des vivants : de l'énergie vitale. Celle-ci peut-être retrouvée parc ce qu'on nomme la faveur divine. Prends Orphée. Nul besoin de te citer son histoire. S'il avait réussit à ramener Eurydice jusqu'à la sortie des Enfers sans se retourner alors il aurait reçu cette faveur pour sa bravoure et sa détermination. Tous les dieux peuvent l'accorder, sans exception. Mais c'est un grand pouvoir à n'utiliser qu'avec précaution. Ramener un mort à la vie peut chambouler le destin et parfois avec des conséquences inimaginables. Aussi, seul un acte de grande bravoure, hors du commun permet d'obtenir la faveur divine. C'est pour cela qu'elle est utilisée rarement, car même les dieux ne savant pas ce que cela peut entraîner. mais sache quand ans tous les cas, tu ne redeviendra pas poussière."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dol-celeb.com
Asmita

avatar

Masculin
Nombre de messages : 56
Age : 29
Camps : Enfers
Date d'inscription : 16/02/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
201/201  (201/201)
Point de Cosmos:
201/201  (201/201)
Point d'Exp total: 0

MessageSujet: Re: La salle du trône   Mer 9 Avr - 1:46

Je restais là, écoutant le sparoles du Divin Dieu des Enfers, faire de lui mon nouveau guide n'était pas un mal, bien au contraire, mais plus je parlais avec Hadès et plus je sentais se réveiller en moi la chaleur et les battements de mon coeur... Le seigneur noir y était y pour quelque chose, ou était ce quelqu'un d'autre?...

"Je ne te renverrai pas dans ton repos éternel. Je n'en ai pas envie et je suppose que le Cocyte ne te manque pas. En échange de ta liberté acquise je ne te demande qu'une chose : servir les Enfers. Pas moi, mais ces terres et ses résidents."

Le coyctus... l'enfer de glace dans lequel j'avais passé bien des siècles et jamais le cosmos d'Athéna n'était venu me reconforter... Bouddha avait bien essayé de m'aider au début, mais sa voix aussi disparut, me laissant seul au beua milieu de l'enfer... mort... j'avais donné ma pièce d'Argent à Charon le passeur, je n'avais plus rien à attendre de l'éternité jusqu'au jour où mon seigneur me rappela à lui...

"Seigneur, je servirai l'Hadès aussi longtemps que vous me le demanderez... m'offrir ma liberté est une chose à laquelle j'ose à peine espérer, je ferai tout pour l'obtenir..."

Alos que le Seigneur s'asseyait sur son trône, je pris place sur le miens, juste à sa gauche... quelle magnificence, je ressentais le cosmos d emon seigneur vibrer au travers de ce trône noir sculpté pour moi... j'étais le bras droit d'Hadès... bien sur je apssais certainement après Hypnos et Thanatos mais en attendant c'était moi qui était à sa droite... alors que monseigneur me reparlais je croisais mes jambes, posant ma main gauche sur mon accoudoir gauche et mon bras droit allait accompagné ma réponse...

"Cette fois-ci est bien différente et tu sais pourquoi ? Parce que les deux précédentes avaient été choisies par Hypnos et Thanatos pour qu'elles agissent selon leur volonté, pour qu'elles soient la laisse qu'ils m'attachaient afin que je fasse ce qu'ils jugeaient bien. Je ne leur en veux pas. Ils pensaient faire le bien d'autant plus que mes hôtes précédents étaient jeunes. Mais ce temps là est fini. J'ai choisi Mitsuki moi-même et nul ne me dicte désormais ce que je dois faire. Certes je tiens compte des conseils et avis que tous, spectres, juges, surplis à tout niveau vous me donnez. Mais plus personne ne me guide indirectement."


Ainsi Hadès semblait avoir réellement repris son royaume en main, ne laissant même pas le choix à Hypnpos ou Thanatos de choisir le prêtresse... l'époque de Pandore semblait définitivement révolue...

"Je ne remet pas en cause votre choix seigneur car je ne connais moi même pas Mitsuki, mais merci de m'en parler, ainsi je sait un peu mieux qui elle est et pourquoi sa place est à votre droite. Je ne me ferai mon opinion que lorsque je l'aurai moi même rencontré, j'espère avoir cet honneur... mais j'espère également qu'elle n'attache aps trop d'importance à son physique, car je ne peux et ne veux juge rles gens la dessus, ma vision va au delà de cela... lrosque le Bouddha m'a rendu aveugle j'ai ouvert les yeux pour la prmeière fois et j'ai posé un regard nouveua sur monde... un regard au delà de l'apparence et de la conscience première..."

Ce fut ensuite le momen toù Hadès réponit à ma question concernant mon futur... allais je vraiment en avoir un dans cette non vie...

"Toutes les âmes descendues aux Enfers peuvent en sortir sous deux formes. Psychiques, elles ne se matérialisent que sous forme de....fantôme. Physiquement, elles peuvent errer dans le monde comme tout vivant. c'est le cas de spectres. mais il leur manque l'étincelle qui fait d'eux des vivants : de l'énergie vitale. Celle-ci peut-être retrouvée parc ce qu'on nomme la faveur divine. Prends Orphée. Nul besoin de te citer son histoire. S'il avait réussit à ramener Eurydice jusqu'à la sortie des Enfers sans se retourner alors il aurait reçu cette faveur pour sa bravoure et sa détermination. Tous les dieux peuvent l'accorder, sans exception. Mais c'est un grand pouvoir à n'utiliser qu'avec précaution. Ramener un mort à la vie peut chambouler le destin et parfois avec des conséquences inimaginables. Aussi, seul un acte de grande bravoure, hors du commun permet d'obtenir la faveur divine. C'est pour cela qu'elle est utilisée rarement, car même les dieux ne savant pas ce que cela peut entraîner. mais sache quand ans tous les cas, tu ne redeviendra pas poussière."


Ainsi je n'étais pas encore l'être vivant que j'étais par le passé... je n'avais pas reçus cette "faveur divine" dont me parlait Hadès... c'est donc cela que je sentais en moi et qui voulait à tout prix sortir sans pour autant le pouvoir. La faveur divine, l'étincelle de vie, peut^être était ce la raison pour lquelle je n'arrivais plus à communiquer avec Bouddha... après tout dans le monde des mrots je 'nétais qu'une ombre et une pensée... alors dans le monde des vivants, que serais je? Un simple murmure... Je ne suis ni spectre ni fantôme... je suis l'être le plus proche des Dieux... qui suis je?...
Je me davais de la savoir...

"Seigneur Hadès, je ne suis ni un fantôme, ni même un spectre... je ne suis qu'un revenant, dans le monde des morts mon existence est à peine reocnnu alors dans le monde des vivants, si un jour je dois vous y accompagner que serais je? Qui serais je? La faveur divine dont vous parler, pourquoi l'ais je perdu? Pourquoi Athéna ne m'a t-elle pas sauvé lorsque je suis mort? Pourquoi le Bouddha ne me parle t il plus? Ô Divin Seigneur je suis l'être le plus proche des Dieux et porutant j'ai du mal à vous entendre et à vous comprendre, vous êtes le seul que j'entends et que je comprend... Si un jour je regagne la faveur divine qui serais je? Appartiendrais je aux vivants ou aux morts? Je ne suis qu'un âme errante, jene vis que pour vous servir puissant seigneur... Hadès sama... qui suis je? que suis je?..."

Le doute avais envahi mon esprit, les paroles de mon Dieux m'avait transformé e une montagne de questions... je me mit alros dan sla position de lotus sur mon siège et je concentra mon cosmos pour essayer de me recentrer, tout en espréant que le divin Hadès puisse répondr eà mes interrogations... Bouddha m'avait tout appris de la vie, Hadès allait il tout m'apprendre de la mort?

Je posais mon casque sur mon accoudoir droit, ma chevelure blonde tranchait radicalement avec mon surplis, mais après tout... étais je encore vraiment blond?... ou mes cheveux avaient ils prit la couleur des enfers?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès
Dieu des Enfers


Masculin
Nombre de messages : 254
Age : 34
Camps : Enfers
Date d'inscription : 03/02/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
400/400  (400/400)
Point de Cosmos:
414/414  (414/414)
Point d'Exp total: 10

MessageSujet: Re: La salle du trône   Mer 9 Avr - 21:25

Asmita voulait obtenir sa liberté, mais il l'avait plus ou moins, ausis Hadès le lui fit savoir.

"Tu es plus libre que tu ne l'étais auparavant. le fait d'être surplis te permet d'aller et venir de la surface en Enfer à ta guise. la seule différence avec un vivant et que tu es lié au Monde Inférieur."

Asmita écoutait avec attention tout ce qu'Hadès disait. le surplis avait de nombreuses questions, des choses qu'il voulait savoir sur les forces avec lesquelles il allait combattre, et des questions sur sa propre existence. Que des interrogations importantes qui méritaient réponse.

Hadès aiguilla ses sens vers le domaine de Poséidon. les cosmos semblaient s'être atténués. Le calme revenait, donc tout se passait bien.

"Nul doute que tu rencontreras Mitsuki. Pour ce qui est de ce qu'elle juge sur son physique, elle semble y attacher une certaine importance. Mais peu de gens ne le font pas, sans vouloir t'offenser. Moi même était attaché à mon enveloppe charnelle au point d'en utiliser de substitut de peur de l'abimer. Finalement j'ai perdu ce corps et j'en recherché un très proche physiquement car je ne me voit pas autrement que comme j'ai toujours été. Mitsuki attache de l'importance à son corps ? Peu importe pour moi. C'est dans l'âme des gens que je les juge."

Hadès ayant répondu à la question d'Asmita sur son futur, il écouta la réponse du surplis. Apparemment le surplis n'avait pas tout compris et ses questions fusaient.

"Il y a une chose que tu n'as pas compris. La faveur divine ne se perd pas. C'ets ton énergie vitale que tu as perdu à ta mort. la faveur divine, est une chose que t'accorde un dieu. Pour expliquer cela simplement, quand un dieu accorde sa faveur divine à un mort, il lui redonne son énergie vitale, le ramenant ainsi à la vie."

Hadès fit une pause.

"Pourquoi Athéna ne t'a t'elle pas sauvé ? La même question ronge les autres surplis qu'elle n'a pas défendu lors de leur jugement. pour Bouddha j'ai une explication. Il ne doit parler qu'à sa réincarnation vivante qui est son intermédiaire. A ta mort, il a trouvé une nouvelle personne."

Personne qui était Shaka, l'actuel grand Pope du Sanctuaire. Hadès vit alors Asmita se mettre en positon de méditation. Le surplis cherchait la concentration maximale pour trouver ses réponses et saisir tout de ce qu'allait lui révéler Hadès.

"Pour ce que tu es cela est très simple. Les surplis sont l'incarnation physique d'une âme. Pour résumer, une âme sur terre n'existe que psychiquement, en Enfer elle devient physique prenant les traits de sa dernière enveloppe charnelle. Cette incarnation de l'âme rendue physique sous tous les plans qu'ils soient terrestres ou infernaux à l'aide de tissages magiques fait un surplis. Pour les spectres et les juges cela est différent. après pour ce qui est du tissage magique, cela reste mon secret."

Hadès n'avait jamais révélé le processus de création des spectres et encore moins des surplis. Nul ne savait l'origine de tout cela, si c'était Hadès qui l'avait mis au point, s'il était de quelqu'un d'autre et qu'il lui avait transmis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dol-celeb.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La salle du trône   

Revenir en haut Aller en bas
 
La salle du trône
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Votre salle de danse
» Clin d'oeil: La salle de Monitoring de Cablecom
» [Maquette] Salle de Bal Phantom Manor
» murs salle de bains
» Eclairage basse tension salle de bain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Lost Saint :: Le monde RP :: Le royaume d'Hadès :: Les Enfers :: Guidecca-
Sauter vers: