Saint Seiya Lost Saint


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Seiya en Enfer [Sujet Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seiya
Chevalier d'or du Sagittaire
Chevalier d'or du Sagittaire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 337
Age : 40
Camps : Athéna
Date d'inscription : 05/02/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
203/203  (203/203)
Point de Cosmos:
211/211  (211/211)
Point d'Exp total: 16

MessageSujet: Seiya en Enfer [Sujet Terminé]   Mar 4 Mar - 10:08

Le Huitième sens, l'Arayashiki. Cele faisait si longtemps qu'il ne l'avait plus utilisé. D'ailleurs, il avait longtemps souhaité que cette capacité ne soit plus qu'un lointain souvenir. Les Enfers avaient été une quête bien trop dure à supporter. Bien entendu, il ne s'en était jamais plaint ouvertement, même si cette Guerre Sainte lui aura tout de même permis de retrouver sa soeur.


Maintenant, en foulant les terres de ce lieu qu'il croyait en ruines, ses yeux s'écarquillèrent. Rien n'avait changé, c'était comme si rien ne s'était passé. Les Enfers n'avaient pas été détruits et il ressentait toujours le cosmos surpuissant d'Hadès. Alors celui-ci était toujours vivant ? Comment cela se faisait-il ? De nouveau, une colère sourde, une furie sans borne s'empara de lui. Il serra ses poings de rage alors qu'il commença à emprunter un chemin qu'il ne connaissait que trop bien.


Néanmoins, petit à petit, il se calma. Si Hadès était vraiment de retour, cela ne le regardait pas plus que ça. Disons pour le moment en tout cas... Il avait autre chose à penser. Maintenant qu'il était aux Enfers, il devait trouver un lieu nommé tartare. Et rencontrer ces personnes qui l'ont appelé au Sanctuaire. Rendre des comptes... Acquérir quelque chose d'après ce qu'il avait saisi. Pourtant, ça ne sera que sur place qu'il saura vraiment. Pas avant...


" Si Athéna savait... M'enfin bon, ça ne me regarde pas...Maintenant que j'y suis, poursuivons notre chemin sans attendre. Normalement, il ne devrait y avoir que très peu de protecteurs ici. Voire même pas du tout... Tant mieux en un sens car je pourrais m'entretenir avec Hadès pour qu'il me renseigne sur le Tartare...Cinq longues années et tout à recommencer ! Pfff... C'est bien ma veine ! " Soupira Seiya qui poursuivit son entrée, son urne dorée sur le dos et son regard faussement dirigé droit devant mais pourtant bel et bien alerte à tout ce qui l'entoure.


Dernière édition par Seiya le Lun 24 Mar - 11:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griffon no Odysseus
Juge du Griffon, Etoile céleste de la valeur
Juge du Griffon, Etoile céleste de la valeur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 276
Age : 26
Date d'inscription : 27/11/2007

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
230/230  (230/230)
Point de Cosmos:
226/226  (226/226)
Point d'Exp total: 0

MessageSujet: Re: Seiya en Enfer [Sujet Terminé]   Lun 10 Mar - 0:20

Odysseus sagement agenouillé devant sa majesté Hadès et la nouvelle prêtresse des enfer Mitsuki, reçu l’ordre de se rendre une seconde fois à l’entré des enfers. Il était belle et bien l’apparition d’un Cosmos doré. Telle un chevalier d’or de la déesse de la guerre. Odysseus ne préféra donc pas perdre de temps et faire sortir cette vermine de ces lieux. Le griffon saisissait son casque d’un main et le coinça sous le bras tout en sortant du Guidecca sans oublier de saluer sa majesté.

« Majesté Hadès-Sama… Je vais m’occuper de ce chevalier de pacotille, il ne souillera pas ces lieux une seconde de plus. »



Sans plus attendre, Odysseus était sortit devant l’immense palais du Guidecca, les ailes de son surplis grande ouverte, le griffon s’agenouilla pour prendre son envol dans les airs vers l’entre des enfers. Si Camus voulait le suivre pour revoir son ancien amis il avait intérêt à se dépêcher car Odysseus ne comptait pas perde son temps face à des minable comme eux. Le juge arriva en un éclair devant le chevalier d’Athéna qui sursauta face à l’arrivé si distincte du griffon. Il reconnu au premier regard Seiya, l’ancien chevalier de bronze qui avait réussit à traverser le mur des lamentation grâce au sang de leur déesse qui avait été envoyer sur leurs armure. Ce chevalier avait maintenant récupéré l’armure d’or du sagittaire, qui illuminait l’entré des enfer avec sa couleur dorée. Mais les armures d’Athéna n’était rien comparait aux surplis des spectre d’Hadès. Des armure sombre émettant une faible symphonie mortuaire.
Odysseus passa aux hostilités pour faire partir cette présente souillante.

« Ahaha… Seiya c’est sa ? Puis-je te demander ce que tu viens faire seul ici aux enfers ? Car dans tout les cas je te précise que tu n’est pas le bienvenue et si tu rentre pas dans ton vieux sanctuaire en Grèce tu va manger la glace du cocyte. Je ne rajouterai rien !"



Odysseus n'attendit pas une réponse de la part de Seiya et laissa filer son cosmos a travers l'atmosphère présente. La silhouette d'un Griffon prit forme derrière lui et les mains du griffon prêt à attaquer face à toute offensive. Le juge était très agressif, mais il n'aimait guerre la présence des chevaliers Athéniens et ne voulais risquer en aucun cas que la vie du seigneur Hadès sois menacé même si ce n'est un simple chevalier qui allait blessé une divinité suprême de même que le sombre monarque.

_________________
Hadès-Sama...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintseiya-lostsaint.forums-actifs.net
Aquarius No Camus
Spectre du Verseau...Maître du Zéro Absolu
Spectre du Verseau...Maître du Zéro Absolu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 222
Age : 31
Camps : Camp des abysses, Au service d'Hadès - Fidèle à Athéna malgré tout
Date d'inscription : 11/12/2007

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
204/204  (204/204)
Point de Cosmos:
210/210  (210/210)
Point d'Exp total: 10

MessageSujet: Re: Seiya en Enfer [Sujet Terminé]   Lun 10 Mar - 0:36

Ainsi donc, après ces cinq années passé entre la vie et la mort, le jeune chevalier de Pégase était maintenant devenu le fier et grand descendant d'Aioros, chevalier du Sagittaire. Une promotion qui représentait là un honneur divin pour ce fidèle chevalier d'Athéna, celui dont le courage avait conduit à la chute d'Hadès, celui dont la force avait permis de réaliser des miracles digne des Dieux et celui dont la peur était inexistante. Une âme puissante et fière qui se trouvait là dans le coeur de ce jeune individu qui avait osé s'aventurer aux Enfers. Oh oui, vu ses qualificatifs, vous aurez reconnu sans aucune peine Seiya, l'ancien chevalier de Pégase, le héros de la dernière Guerre Sainte que le monde avait connu... Néanmoins, malgré cela, cet héros n'était pas à sa place à l'heure actuelle. Par le passé, on peut dire que oui, il savait être là ou il le fallait, quand il le fallait, bravant les dangers, relevant tous les défis qui se présentaient à lui. Mais, aujourd'hui, non. Aucune guerre, aucun but n'avait conduit le jeune chevalier d'or dans les contrées ténébreuses du royaume des Enfers, si ce n'est son propre chef. Et si cela était le cas, que pouvait-il bien se passer dans le cerveau de ce chevalier imprévisible pour qu'il trouve une quelconque nécessité à venir en ces lieux macabres?
Voilà la question que le surplis du Verseau tenait par dessus tout d'élucider.

Le vent macabre du Cocyte vint souffler jusque sur les berges de l'Acheron où se trouvait l'entrée des Enfers. Tout comme la première fois lors de sa première visite, Seiya pouvait apercevoir l'arche sur laquelle était gravé que tous les visiteurs de ces lieux pouvait abandonner l'Espoir. Et il y avait de quoi l'abandonner. Des pics abruptes, un fleuve sombre transpirant la mort, un son très léger symbolisé par le cri perçant d'innombrables âmes en peine qui n'arrivait pas à trouver le chemin du repos éternel. Des souffrances que chacun des pensionnaires ressentait avec vive douleur et mille cruauté. Et, paradoxalement, le silence du vide, du néant... Un bruit macabre et silencieux qui avait de quoi venir vous faire dresser les cheveux sur la tête, qui que vous soyez, homme ou chevalier. Tel était alors le pouvoir d'Hadès et de l'aura sombre et haineuse de chacune de ses cent huit étoiles maléfiques. Des Spectres gouvernés par les trois puissants Juges et les fraîchements élus Guerriers des Abysses. Bien qu'il ne fallait pas non plus oublier la puissance des Dieux jumeaux de la mort, Hypnos et Thanatos, ainsi que la séduisante et redoutable prêtresse des Enfers. Oh oui, vous trembler rien qu'à entendre l'énumération de cette force infernale... Et bien, allez-y, trembler encore un peu avant que le trépas ne vienne vous saisir...

Au milieu de ces terres du désespoir, l'âme de Seiya pu ressentir la présence d'une autre âme qui n'était pas inconnue aux forces d'Athéna. Et pour cause, l'être en présence avait été l'un des douze gardiens des temples du zodiaque d'or. L'un des chevaliers les plus respectés et les plus redoutés. Toutefois, l'aura n'en disait pas plus sur l'identité de ce chevalier. Tout ce que l'on savait, c'est que cet ancien chevalier d'or était enveloppé d'une aura maléfique qui prenait sa source d'énergie par la colère qui baignait son coeur. Une colère qui égalait presque celle d'Arlès qui avait pris le contrôle de Saga lors de la guerre du sanctuaire sacré. Une âme terrifiante pour laquelle l'on pouvait avoir une certaine forme de compassion. Après tout, la colère n'était-elle pas un sentiment humain? Et, bien que pour Camus les chevaliers ne pouvaient ressentir les mêmes émotions que le commun des mortels, la colère qui baignait son coeur était tout de même justifié. Qui parmi tous les guerriers ayant servi Athéna ne se serait pas laisser aller à une douce haine auto-destructrice en apprenant que celle que vous avez juré de protéger et de servir à jamais vous abandonnait et vous laissait condamner au châtiment divin réservé aux traitres et aux déshonorés?

Mais soit, tel était le destin.

La silhouette de notre ami apparut alors sur les bords de l'Achéron. Une armure majestueuse et agressive fit son apparition. Les bords de cette dernières étaient plus long que le modèle d'origine, ainsi que plus pointus. Le côté démoniaque et agressif de son porteur avait été mis en avant pour réaliser un surplis remarquable et qui pouvait faire rebrousser chemin à bons nombres de visiteurs indignes. Au creux de cette armure se laissait apercevoir une longue chevelure aux reflets bleutés qui venait baigné les épaules et le haut du torse de notre guerrier. Les traits de son visage étaient presque inexistant, ce qui permettait de ne lire aucune expression ou sentiment quelconque sur la face de cet être aux yeux fermés qui se tenait face au nouveau chevalier d'or du Sagittaire. Il aurait déjà pu s'annoncer mais, non. Il préféra attendre quelques instants, un instant parmi lequel il laissa bien le temps à Seiya de le reconnaitre. Qui plus est, il se permit ainsi à faire apparaitre une brise légèrement violente d'un air glacial qui traversa la scène de cette rencontre de part en part. Avait-on besoin d'un dessin pour reconnaitre alors que ce personnage énigmatique au cosmos si agressif n'était autre que l'ancien chevalier d'or du verseau... Camus...

Toutefois, il n'était pas étonnant que l'attention de Seiya soit plutôt tourné vers Odysseus que vers l'ancien chevalier d'or. Cependant, en remarquant l'agressivité du Gryffon, Camus, tête baissée et les yeux fermés, décida d'intervenir pour ne pas que cette entrevue ne tourne au règlement de compte. Cela lui vaudrait certainement une remontrance de la part du juge ou même du seigneur des Enfers mais, tant pis.


"Odysseus, cesse cela. Je me charge de ce problème."

Déclara alors Camus en venant poser une main sur le bras d'Odysseus.
Sans aucune hésitation, le chevalier du Verseau passa alors devant le juge pour venir se place en face de Seiya, à quelques mètres du chevalier d'or.


"En tant qu'ancien chevalier d'or, il est de mon devoir de faire comprendre aux nouveaux protecteur que la véritable Justice peut faillir et que même Athéna à ses défauts. De plus, tu comprendras avec aisance que je ne pourrais supporter de voir un des douze gardien du zodiaque d'or recevoir une correction par un autre guerrier que ceux des Abysses."

Ouvrant les yeux vers Seiya, Camus resta fixe, sans montrer ni joie, ni peine, ni haine, ni colère. Son calme était toujours aussi épatant et l'on pouvait même en venir à se demander si cette haine existait vraiment en lui.

"Jeune chevalier du Sagittaire, par ta présence, je te somme de quitter immédiatement ce sanctuaire et de retourner auprès d'Athéna. Par la sorte, tu pourras ainsi lui dire que si sa Justice n'a plus lieu d'être comme il se doit, alors son combat est définitivement terminé."

_________________
Servir Hadès... Fidèle à Athéna... Un chevalier sans divinité...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiya
Chevalier d'or du Sagittaire
Chevalier d'or du Sagittaire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 337
Age : 40
Camps : Athéna
Date d'inscription : 05/02/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
203/203  (203/203)
Point de Cosmos:
211/211  (211/211)
Point d'Exp total: 16

MessageSujet: Re: Seiya en Enfer [Sujet Terminé]   Mar 11 Mar - 9:22

Il continuait son avancée tranquillement en observant la renaissance des Enfers sous ses yeux. Mais après tout, il s'en fichait bien. Ce qui lui importait était bien plus important. Non seulement pour lui mais aussi peut être le monde. Une expression avait trottée dans son esprit depuis le début de son voyagevers le Tartare. " On ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs". Ce qui tendrait à signifier que tous les moyens sont bons pour arriver à ce qu'on veut ? Même les plus vils ? Non ! Seiya n'utlisera jamais l'Illégal pour parvenir à ses fins.


Pourtant, véritablement, il y avait eu une force qui l'avait appelé. Un cosmos. Ancien. Puissant. Oublié. Et il s'était senti attiré commeun aimant. Comme si son destin était d'allé en un lieu inconnu. Mais qu'importe après tout ! Au Sanctuaire, tout avait changé. Elle a changé. Athéna n'est plus la même et Seiya peine vraiment à la reconnaître. Elle est devenue tellement froie, tellement distante... Tellement différente de Saori San. Seiya ne pouvait plus le supporter. Qu'elle se débrouille avec son nouveau caractère car elle est comme tous les Dieux. Elle pourrait même mourir que cela ne le dérangerrait plus... Vraiment ?


Dans ce lieu infernal, le Chevalier d'or du Sagittaire avait reçu comme des impressions. Des traces de cosmos si reconnaissables. Saga...Mü... Camus...Shura... Ils devaient être morts ! Mais que faisaient-ils ici ? S'il y en a un qui pensaient se cacher, c'était fichtrement foutu. Avant, ça aurait pu marcher. Mais plus maintenant. Il était à leurs niveaux et si l'idée de se cacher venait à cacher leurs présences, c'était inutile. Seiya avait joué franc jeu en ne masquant ni son cosmos , ni même son aura de chevalier. Clairement, il voulait s'annoncer. Et son désir allait enfin se concrétiser quand deux silhouetes apparurent. Les Envoyés Infernaux étaient enfin là ! Tant mieux ! Ils pourraient le renseigner et Seiya aurait enfin les moyens d'en terminer avec cette sensation étrange et pourtant si excitante.


Le premier à se manifester fut un Spectre. Il avait la même force qu'un certain Rhadamante. Pourtant, quelque chose clochait en lui: il ne semblait pas avoir la même puissance que la Wivern. Seiya l'avait déjà combattu auparavant, il savait donc juger. Mais celui qui se présentait à lui...Non...C'était bien différent.

" Oh ! On se calme le Spectre des Enfers ! Je suis pas là pour me battre contre toi ! Je... " Commença Seiya alors que soudain, un vent glacial apparut entre les deux protagonistes.


Et cette cosmo énergie... Il n'y avait que deux personnes capable de faire ça. Hyoga tout d'abord. Mais si le Chevalier des Glaces avaient été de retour, il l'aurait perçu de suite. Entre frère d'armes, entre compagnon, on se reconnaît si facilement. Non ! cela ne pouvait être que Camus... L'Ancien Chevalier d'Or du signe des Verseau. Et cela se confirma. Seiya fut interloqué un court instant. Il était revêtu de sa surplis, la même qu'il y a cinq ans lorsqu'il avait attaqué le Sanctuaire pour prendre la vie d'Athéna. Comment cela se faisait-il qu'il était vêtu de cette manière ? Pourquoi sa présence ici ? Se pourrait-il que...Non ! Et pourtant...Pourtant...Il n'y avait pas d'autres explications: Camus, le maître de Hyoga, était au service d'Hadès. Par il ne savait quelle raison, celui-ci s'était rangé au service du pire ennemi d'Athéna.


Seiya ne cessait d'observer Camus maintenant. Le juge pouvait aller se faire voir ailleurs car le sagittaire devait en avoir le coeur net. Quelque soit la raison de Camus, il devait encore rester une trace de son allégeance à Athéna. On naît protecteur d'Athéna et on le reste toute sa vie... Quoiqu'il arrive... Lorsque Seiya retournerait en Enfer, il se promit de tirer tout cela au clair. Mais pour le moment, il avait autre chose à faire. Et ça ne pouvait attendre.


" Camus ! Ca me fait bien plaisir de te revoir ! Mais le teint sombre ne te convient pas du tout ! Ca ne met pas en valeur ta couleur de cheveux..." Poursuivit Seiya en plaisantant alors que Camus lui demandait de retourner d'où il venait. Il pouvait se carrer profond. Seiya était venu là pour un but bien précis et ne partirait qu'après l'avoir effectué.


" Deux pour le prix d'un ! Je suis gâté ma parole ! Mais trève de bavardage inutile et allons droit au but. Je ne viens pas au nom d'Athéna, elle n'est même pas au courant que je suis là. D'ailleurs, personne au Sanctuaire sait que je suis ici ! Je ne suis pas là pour me battre avec vous et je me fiche complètement de ce qui m'entoure. Faites ce que vous voulez ! Cependant, je veux savoir une chose. Alors répondez à ma question et je passerais mon chemin sans vous causer d'ennui. Dans les Enfers, se trouve un lieu nommé Tartare. Où se trouve-t-il ? " Demanda Seiya alors qu'il observait le Chevalier renégat et le Juge d'un air plus que motivé. Et plus que sérieux.


Dernière édition par Seiya le Mar 11 Mar - 22:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griffon no Odysseus
Juge du Griffon, Etoile céleste de la valeur
Juge du Griffon, Etoile céleste de la valeur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 276
Age : 26
Date d'inscription : 27/11/2007

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
230/230  (230/230)
Point de Cosmos:
226/226  (226/226)
Point d'Exp total: 0

MessageSujet: Re: Seiya en Enfer [Sujet Terminé]   Mer 12 Mar - 0:33

Odysseus entouré de sa cosmos énergie et de la silhouette du griffon qui faisait frayeur autour de lui posait ces yeux sur le visage du chevalier du sagittaire qui autrefois était venu à bout du sombre monarque. Le griffon ne pouvait comprendre comment un simple adolescent comme lui avait put triompher de sa majesté Hadès. Mais cette période était révolu et le sombre monarque allait faire ressentir son apogée à tout le monde grâce à son divin pouvoir des enfers et ces cent-huit spectre. Seiya venait alors à répondre a Odysseus afin de lui expliquer les intention de sa venu qui était à priori secrète et passive mais un juge ne pouvait permettre une telle entré en tant que simple visiteur. Le chevalier d’or croyait il qu’il était facile ‘arrivé tranquillement et demander un entretient avec le seigneur ?

« Hmmm… Je pense qu’avant de rejoindre le Cocyte il te faudra savoir qui t’y à envoyer. Pour ce la je vais me présenter d’abord. Je suis Odysseus du griffon, l’un des trois juge des enfer et spectre de l’étoile céleste de la valeur. »

Le Juge venait de se présenter mais le chevalier n’ayant montrer encore aucune hostilités, Odysseus préféra prendre son temps et discuter un peu avec lui pour en connaître les réel intention du chevalier. Seiya venant donc au sujet commença sa phrase pour en expliquer les raison il fut coupé par un froid glacial. Celui-ci n’étant pas le vent du Cocyte que le Griffon connaissait si bien, il ne put être donc que celui du renégat Camus. L’ancien chevalier d’or fit son arrivé parmi le juge et le sagittaire tout en finesse. Tentant un rôle de médiateur il posa la main sur l’épaule du juge et lui dit sur un ton exclamatif d’arrêter ses hostilités. Odysseus se retourna et dévisagea alors le chevalier des abysses.

« Camus ! Tu te crois êtres qui pour dire à moi l’un des trois juge de sa majesté Hadès-Sama de me taire ? Si tu tient donc tant à te charger de ce problème alors je te laisse mais fait en sorte que ce minable rentre dans son pitoyable sanctuaire. »

Odysseus avait clairement pas apprécier l’attitude de l’ancien chevalier du verseau. Il venait d’avoir la confiance du Seigneur et croyais pouvoir donner des ordre à un juge ? Qu’elle attitude insouciante. Camus prit donc placer devant Odysseus pour expliquer la simple vérité au nouveaux chevalier du sagittaire qui n’avait pas l’air de vraiment croire en ces dires. Seiya prit donc la parole à son tour pour dire qu’il n’était pas la par ordre d’Athéna mais pour une simple curiosité personnelle sur le lieu qu’était le Tartare. Face à sa Odysseus ne put s’empêcher de reprendre part à la conversation.

« Ahaha… Le Tartare tu as dit ? C’est l’endroit ou je vais t’envoyer si tu reste ici misérable. Oh mes excuse cher Camus… Je te laisse continuer ! »

Camus d’un ton moqueur ce tut et attendit alors de voir la réponse de l’ancien Verseau face à la question de Seiya. Il était évident que le Tartare était l’endroit le plus misérable qu’il existait la ou les chevaliers les plus déshonorable était envoyer pour y faire leur punition. Mais celle-ci tenant d’une résultante impossible, il passerai leur éternité dans la souffrance. Odysseus attendit donc de voir comment le chevalier des abysses allait en finir pour que le misérable chevalier d’Or rentre chez lui.

_________________
Hadès-Sama...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintseiya-lostsaint.forums-actifs.net
Aquarius No Camus
Spectre du Verseau...Maître du Zéro Absolu
Spectre du Verseau...Maître du Zéro Absolu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 222
Age : 31
Camps : Camp des abysses, Au service d'Hadès - Fidèle à Athéna malgré tout
Date d'inscription : 11/12/2007

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
204/204  (204/204)
Point de Cosmos:
210/210  (210/210)
Point d'Exp total: 10

MessageSujet: Re: Seiya en Enfer [Sujet Terminé]   Mer 12 Mar - 1:16

L'entrée de Camus ne passa évidemment pas inaperçue. Il faut dire que, malgré son air simple et calme qu'on lui connaissait, l'ancien chevalier d'or avait comme un certain goût pour l'esthétisme, la prestance et toute autre attitude un tant soit peu artistique qui se rapprochait de ses deux notions primaires. Sans aucun doute que cela devait résulter de son patrimoine génétique car, pour ceux qui l'ignorait, Camus était avant toute chose un humain qui vit le jour au sein d'une famille aristocratique française. De ce fait, quoique l'on en dise et bien qu'il soit chevalier, notre cher surplis avait des attitudes parfois propre à tout humain qui lui échappait. Et cela était le cas pour tous les chevaliers et autres guerriers sacrés qui vivaient dans le monde réel, ou même celui des Enfers. Mais soit, bien que l'arrivée du Verseau noir n'avait donc pas passer inaperçue, sa manière d'agir et les paroles qu'il se mit à proférer furent également marqué pour les deux protagonistes en présence.

Avant tout, il y avait Odysseus, le nouveau Juge du Gryffon. Connaissant le narcissisme octroyé aux spectres et plus particulièrement aux juges des Enfers, Camus ne s'étonna même pas que son 'supérieur hiérarchique' vienne s'offusquer de la réaction qu'avait eu ce renégat. Quoiqu'en pense le Gryffon, Camus n'agissait pas de cette manière sous la simple raison qu'il avait eu les faveurs d'Hadès, non. Au contraire, ce comportement était du à son passé, à la chevalerie pour laquelle il avait prêter allégeance par le passé. L'ordre sacré de la Justice et divin d'Athéna. Rien que pour cela, si un chevalier d'or venait se mettre en travers de la route des Enfers, Camus voulait se faire un point d'honneur de régler cette situation. Qui plus est, bien que son coeur vacillait de manière encore très secrète, sa rage le submergait, sa colère l'ennivrait de voir l'un des anciens chevaliers de bronze venir se permettre de narguer le royaume des morts et leur seigneur. Sur ce, sans grandes surprises, le Gryffon réagit de manière outrée face à Camus qui ne répondit rien, se contentant de venir se tenir face à Seiya, les yeux fermés.




Oui, Seiya était la deuxième personne en présence. Le vaillant Pégase qui avait enflammé maintes et maintes fois ses ailes avant de devenir le digne descendant de l'armure d'or du Sagittaire. Un rôle qui était loin d'être facile à assumer et, on pouvait dire que l'ancien bronze venait déjà d'échouer son baptême du feu. Comment un chevalier portant l'armure de cette constellation si noble, si sage et si courageuse pouvait-elle un seul instant venir se poser sur les épaules d'un inconscient qui ne venait pas ici sur les ordres d'Athéna? Hein? Cela sortait presque de l'imaginaire. Certes, la foi qui animait le coeur du nouveau chevalier d'or devait être sans faille, sinon il ne serait plus dépositaire d'une telle armure mais, tout de même. Constater cela confortait l'opinion du surplis par rapport au fait que la Justice se dirigeait vers un chemin étrange et dangereux. Et si la véritable Justice commençait à mourir ou bien, tout simplement, se mettrait à changer de camp, qu'advientrait-il des guerres saintes? Des sanctuaires sacrés? Et de la chevalerie présente sur ce bas monde depuis la nuit des temps?
Mais en dehors de cela, il y eu un dernier point sur lequel Camus tiqua en entendant les paroles de Seiya... La pseudo plaisanterie sur sa chevelure et son armure... Comment pouvait-on être si bas même dans son humour?

Mais qu'il en soit ainsi, Camus ne répondit rien, laissant Seiya s'exprimer à sa guise et expliquer la raison de sa venue tandis qu'Odysseus s'empressa de répondre à ce jeune impertinent. C'est alors que Camus décela une pointe de moquerie dans les paroles du Juge d'Hadès. Cela ne serait certainement pas la dernière qu'il aurait en vivant au royaume des Ténèbres, il fallait faire avec, il n'avait pas d'autres choix.

Alors que c'était à lui de répondre, Camus intensifia sa cosmo-énergie pour venir faire grimper l'aura glaciale qui se dégageait de son corps. Grâce à cela, il avait le soit disant pouvoir d'enrayer les premières actions violentes d'un adversaire tout en venant le surprendre d'une attaque violente. Mais cela n'était que légende bien évidemment... Camus ne se montrait pas violent au même titre que Saga ou Aiolia par exemple. Il était direct mais subtil, dosant le tout pour offrir un savoureux mélange de destruction. Mais, dans le cas présent, il se contenta simplement de venir se mettre en position de combat. Une main tendue vers le sol, l'autre restant tout le long de son corps, Camus allait pouvoir entâmer un ultimatum auquel il vaudrait mieux que Seiya vienne se plier.




"Je vois que ton arrogance n'a pas décroit avec le temps, Seiya de Pégase. Il est inutile de me préciser le nom de l'armure que tu portes. Tu auras beau clamer que maintenant tu portes fièrement l'armure d'or de la neuvième maison, tu n'en n'est pas un porteur digne. Ton manque de civisme et ton attitude immature en sont une preuve flagrante. Néanmoins, en souvenir d'un combat que nous avons menés tous ensemble, je te laisse l'occasion de partir, maintenant. Ceci sera ton unique avertissement."

Camus avait parlé. Son ton avait été direct, net et très précis. Sa voix, aussi tranchante que la morsure du froid, ne s'était même pas adressé à Seiya comme s'il s'était adressé à un chevalier d'or mais bel et bien à un enfant qui était certes puissant mais qui avait encore beaucoup à apprendre dans bien des domaines pour assurer la fonction qui était la sienne.

_________________
Servir Hadès... Fidèle à Athéna... Un chevalier sans divinité...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiya
Chevalier d'or du Sagittaire
Chevalier d'or du Sagittaire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 337
Age : 40
Camps : Athéna
Date d'inscription : 05/02/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
203/203  (203/203)
Point de Cosmos:
211/211  (211/211)
Point d'Exp total: 16

MessageSujet: Re: Seiya en Enfer [Sujet Terminé]   Mer 12 Mar - 19:48

Il y a des jours ou rien ne va. Cette quête personnelle était la plus compliquée qu'il ait du affronter. Car, il allait devoir se battre contre un adversaire bien plus puissant que les précédents. Il ne le savait pas mais sa véritable identité allait être révélée. Et d'une manière dont lui même n'aurait pu l'imaginer. C'est dire si l'opposition qui était en train de se mettre en place était comme une goutte d'eau dans un océan infinie. Mais pourtant, pour Seiya, combattre un ancien chevalier d'or était chose vraiment difficile. On peut affronter un adversaire, on ne combat pas un ancien ami. Même si parfois, c'est nécessaire. Comme quoi, on ne fait pas d'omelettes sans casser d'oeufs.


Le Spectre, qui se dressait devant lui, se faisait appeler Odysseus , Spectre du Griffon. En d'autres terme, il était un des juges des Enfers. Autrefois, Seiya avait eu du mal à se débarrasser de l'un d'entre eux. Mais celui là ne possédait pas le même rayonnement. Il était différent... Ou alors, est-ce peut être que cette guerre était à part. Mais ce Juge n'avait pas le charisme des anciens. Trop impulsif, trop sûr de lui. Le Chevalier d'Or l'observait silencieusement tandis qu'il se présentait et qu'il demandait à Camus de le faire quitter ce lieu. En un sens, Seiya ne se serait jamais aventuré s'il n'avait pas eu cette mystérieuse prémonition qui lui taraudait l'esprit. Ces paroles lancinantes dans son esprit qui prenait de plus en plus d'importance dans son esprit. Devenait-il fou ? Devenait-il schizophrène ? Impossible de la savoir ! Pourtant, l'attitude du Juge commençait à agacer sérieusement le Sagittaire. Il n'était pas venu pour se battre mais s'il continuait ainsi, il n'allait pas tarder à envoyer paître le Spectre. De toute façon, il n'en était pas à un ou deux. Et qui plus est, ça serait un adversaire en moins pour Athéna...


Cependant, il ne devait pas utiliser sa force ici. Pas contre eux en tout cas... Intuitivement, quelque chose dans son esprit lui disait qu'il aurait besoin de toute sa force pour la suite. Dans ce lieu glauque et sombre, une lumière étrange apparaissait devant lui. Dans son esprit en tout cas. Et cette éternelle phrase qui ne cessait d'envahir son âme. " Dans les Enfers, Dans un lieu oublié... Au Tartare..." Mais qu'est ce qu'il y a là bas ? Pourquoi est-il si attiré que cela ? Certes, il est le détenteur de l'armure doré du Sagittaire. Mais, il s'y sent étranger. Elle appartient définitivement à Aiolios. Pas à Seiya. Il en est le détenteur car l'Ancien Chevalier l'a bien voulu. Mais, Seiya aspirait a quelque chose d'autre. l'Impulsif désirait une chose qu'il ignorait lui même. En un sens oui... C'est un minable de première qui fonce sans savoir. Mais maintenant qu'il y est, il ne peut plus rebrousser chemin. Que le Spectre s'excite seul car dès lors, Camus revêt une importance bien essentielle pour le Sagittaire.


Le Verseau Sombre ne disait rien. Il était bien plus dangereux que l'autre. Seiya connaissait bien camus: froid, distant mais terriblement redoutable. Ce qui le surprenait le plus, c'était que l'ancien chevalier d'or s'allie avec le Spectre pour lancer un ultimatum au Sagittaire: soit il partait vivant, soit il restait et était mort. Aucune de ces conditions n'arrangeait bien entendu Seiya. D'ailleurs, autre chose le préoccupait. Mais si Camus voulait l'épreuve de force, il allait être servi. Déjà se profilait un vent glacial dans les Enfers, un air si froid, si intense. Le Sagittaire fronça les sourcils, le duel allait commencer. Il espérait qu'il n'y aurait pas de bataille mais il ne laisserait pas faire autant. Aussi intensifia-t-il sa cosmo énergie. Une lueur dorée entoura Seiya, et par la même Odysseus et Camus. Le vent glacial se réchauffa puis disparut. Que cela serve de leçon au Verseau Obscur. Seiya n'était pas à prendre à la légère. Certes, il ne désirait pas le combat et cela se ressentait bien dans son attitude. Concentré mais étrangement calme. Son regard traduisait une sorte de sérénité trop étonnante pour que cela soit réelle. On se demandait même si c'était bien Seiya qui était en face d'eux...


D'habitude, il n'était pas le dernier quand il s'agissait de combattre. Il était même le premier à foncer dans le tas. Mais là... Subitement, il était comme changé. Il se dirigea calmement vers les deux Guerriers. Non... Décidément quelque chose était en train de se produire et cela clochait drôlement. Il était déjà sérieux en arrivant mais là, il était presque terrifiant de neutralité.


" Ne cherches pas à me comparer à Aiolos. Lui et moi sommes aussi différent qu'est le jour et la nuit. Mais on se ressemble sur un point: on va jusqu'au bout de notre pensée et de nos choix. Je le vous répète: dites moi où se trouve le Tartare. Si vous ne le savez pas, amenez moi à Hadès. Lui, il saura. Et lorsqu'il m'aura répondu, je partirai sans demander mon reste. Mon but n'est pas de vous affronter. Mais, je veux aller au tartare coûte que coûte. S'il te reste ne serait-ce qu'un once de respect à mon égard pour tout ce que nous avons vécu ensemble il y a bien longtemps, tu me dois bien ça. Après cela, nous serons quitte." Déclara Seiya qui entreprit de les dépasser et d'observer le Nyx de toute son étendue. Il contemplait ce lieu comme d'un air bien absent.


" Pour je ne sais quelle raison, tu t'es rangé du côté d'Hadès Camus. Mais cela ne me regarde pas car tu fais ce que tu veux et tu penses ce que tu veux. Tu dois avoir tes raisons et ce n'est pas à moi de les juger. Peut être que nous nous affronterons si tu viens à attenter à la vie d'Athéna. Mais pour aujourd'hui, je ne veux ni te combattre, ni affronter le Spectre du Griffon. Et je veux encore moins me mesurer à Hadès. Cela ne m'intéresse pas du tout car j'ai un autre objectif. Et cela est bien plus important pour moi qu'une éventuelle guerre sainte... " Poursuivit le sagittaire qui se retournait. A ce moment là, pour un court laps de temps, ses yeux prirent une teinte lumineuse bien extraordinaire. Puis, ses yeux reprirent leurs teintes habituelles.


" Alors, on fait quoi ? me dites vous ce que je veux savoir et l'on en parle plus ? Ou bien rendons nous nous chez Hadès afin qu'il me renseigne en personne? " Demanda Seiya alors qu'il posait ses mains sur hanches et qu'il observait sereinement les deux Chevaliers en souriant mystérieusement. Un rictus que Seiya n'aurait jamais eu auparavant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griffon no Odysseus
Juge du Griffon, Etoile céleste de la valeur
Juge du Griffon, Etoile céleste de la valeur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 276
Age : 26
Date d'inscription : 27/11/2007

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
230/230  (230/230)
Point de Cosmos:
226/226  (226/226)
Point d'Exp total: 0

MessageSujet: Re: Seiya en Enfer [Sujet Terminé]   Mer 12 Mar - 22:55

Le Spectre du griffon écoutait les paroles que Seiya disait. Celui-ci expliquant qu’il ne voulant en aucun cas venir s’affronter contre Camus ou encore Odysseus et encore moins le seigneur des enfers. Sa seul et unique raison est qu’il voulait connaître l’emplacement du Tartare et s’il continuait il allait vraiment y aller au tartare mais pas par sa propre volonté. Le griffon s’approcha donc un peu pour jouer une fois de plus les arrogants.

« Ahaha tu veux à ce point rejoindre le Tartare ? Si tu continu à insister je vais t’y envoyer mais pas pour tes petites curiosités ! Et ne pense même pas à rencontré le Seigneur Hadès-Sama c’est tout simplement impossible ! »

Le griffon ce tut et recula de quelques pas pour être décalé par rapport à Camus et se situer légèrement derrière lui. Une légère brise venant de l’Achéron tout proche d’ici frotta le visage du griffon, et se laissa bercer par celle-ci. Odysseus posa ensuite son regard sur Camus qui commençait à gagner sa confiance, un air très dévoué au sombre Monarque même s’il n’avait pas encore tout assigner par rapport à l’autorité de ces supérieurs.

« Camus, je te laisse finir avec lui mais fait en sorte qu’il parte vite d’ici ! »


Odysseus croisa les jambe et continua de suivre la scène avec ces yeux sans plus prendre part à la situation. Il voulait voir de quoi était capable que ce soit face à ces anciens camarades de chevalerie ou encore niveaux physique si la situation dégénérai mais s’il en doutait dort.


(Désoler petit post mais j’ai pas trop de temps ce soir, c’est donc pour pas bloquer le Rp. De plus maintenant je vous laisse finir, donc m’attendez plus pour poster.)

_________________
Hadès-Sama...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintseiya-lostsaint.forums-actifs.net
Aquarius No Camus
Spectre du Verseau...Maître du Zéro Absolu
Spectre du Verseau...Maître du Zéro Absolu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 222
Age : 31
Camps : Camp des abysses, Au service d'Hadès - Fidèle à Athéna malgré tout
Date d'inscription : 11/12/2007

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
204/204  (204/204)
Point de Cosmos:
210/210  (210/210)
Point d'Exp total: 10

MessageSujet: Re: Seiya en Enfer [Sujet Terminé]   Dim 16 Mar - 18:01

[ Déso pour le retard, j'ai eu une semaine chargée ^^ ]

Des jours où rien ne va… Le combat contre un ancien allié qui a servi la même déesse dans un temps passé… Une épreuve difficile pour tout être humain et possédant de quelconques émotions. Néanmoins, le fait de se retrouver face à Seiya en armure d’or, Camus ne ressentit aucune amitié, aucune pitié pour ce piètre chevalier. Un seul chevalier récemment élu au rang des gold’s aurait pu le troubler et venir fendre son âme en deux mais, ce chevalier était loin d’être celui qu’avait Camus en face des yeux. Seiya… Seiya… Le plus courageux mais le plus impertinnent des chevaliers qui avait protégé Athéna durant la dernière Guerre Sainte. Celui que l’on avait considéré comme le plus grand héros de l’ordre… Sans savoir si cela avait été à raison… C’est un peu comme ci, à cet instant précis, Camus se ferait une joie de prouver que son interlocuteur n’était pas cet homme que l’on pensait si fort et si courageux…

Le chevalier d’or semblait hésiter dans son comportement. Qu’il soit éveillé ou non au huitième sens, il possédait néanmoins un certain désavantage comparé aux forces sépulcrales qui régnaient en ces lieux. Oui, il avait vaincu des spectres et avait voyagé aux Enfers. Toutefois, le surplis, tout comme le Juge, vivait maintenant ici et connaissait plus en profondeur le terrain que ce cher visiteur. Sans oublier que ledit Juge en question était la réincarnation du seul spectre que les saints de bronzes n’avaient pas réussis à vaincre. Oui, le défunt Minos avait perdu son existence en passant dans le portail menant vers Ellysion mais, en dehors de cela, personne ne l’avait blessé, aucune éraflure ne s’était figée sur son armure et le talentueux élève de Camus n’avait rien pu faire contre sa vague de destruction puissante et violente. Un adversaire qui était donc d’autant plus redoutable que les deux autres juges et que Camus pourrait hésiter de provoquer avec le temps. Oui, autant que le surplis ne prétait qu’une certaine forme d’allégeance au seigneur Hadès et sa prêtresse, ce n’est pas pour autant qu’il aurait ouvert les hostilités avec n’importe qui sous seul prétexte de vouloir démontrer sa puissance et montrer ainsi ouvertement la colère qu’il avait pour les spectres et leurs commandants.

De son œil très observateur et de sa neutralité constante, Camus n’échappa pas à ce détail intriguant qu’était le grand calme dont Seiya faisait preuve. Cela ne lui ressemblait en aucun cas. Certes, il était encore loin de la neutralité et de la froideur dont faisait continuellement preuve l’ancien chevalier d’or du Verseau mais, néanmoins, cela ne lui ressemblait absolument pas. Mais que cela soit simplement par le fait qu’il ait pu mûrir depuis cinq années ou alors qu’il soit sous l’emprise d’une entité essayant d’éveiller une parcelle de son âme endormie n’était pas le soucis du surplis. Camus avait intimé un ordre à Seiya et n’attendait qu’une chose… la réponse de ce dernier.

Les paroles de Seiya se firent donc entendre. Il ne voulait pas partir d’ici et était bel et bien décié à se rendre au Tartare avec ou sans l’accord du surplis et du Juge du Griffon.
Au final, l’envoyé d’Athéna, même s’il ne venait pas en son nom, était toujours aussi impétueux qu’avant. Sans oublier une déclaration qui marqua notre seigneur du froid. La comparaison que fit Seiya par rapport à Aiolos en voulant expliquer sa soit disant présence ici. Finalement, non, le chevalier de bronze n’avait pas muri. Quelque soit ses idées et ses opinions, Aiolos ne se serait jamais rendu de son propre chef aux Enfers sans demander l’accord de sa déesse. Il avait bien trop de respect pour Athéna, lui…

Il était visiblement à ne pas engager le combat et, pourtant, il ne faisait que le provoquer d’avantage. S’il voulait s’extraire à tout affrontement, il lui suffisait simplement de tourner les talons et de repartir dans le monde des vivants. Mais non, il fallait qu’il fasse sa forte tête. D’ailleurs, pourquoi fallait-il d’ailleurs que l’on outrepasse les recommandations que l’on offrait à tout un chacun ? C’est vrai, ce phénomène ne conseillait pas uniquement Seiya mais bien l’être humain en général. L’une des seules variables constantes était bien le fait que l’Homme n’en faisait qu’à sa tête et, ce, qu’il soit dans son royaume ou non… Ce qui était une terrible erreur en réalité…

Camus décida de ne pas intervenir sur le moment, laissant Seiya dans son interrogation et le Griffon venir lui répondre de son machiavélisme et sa méchanceté naturelle. De son côté, le chevalier des glaces n’avait pas bougé d’un pouce, sa main droite toujours relevée, ses yeux entrouvert sur le chevalier d’or et le visage lui-même toujours autant marqué par l’absence effroyable d’une quelconque émotion. Néanmoins, le Juge termina ses paroles en invitant clairement Camus à agir comme il l’entendait.


« Tu n’auras aucune excuse pour la manière dont se déroulera ta visite indésirable jeune chevalier du Sagittaire. Tu penses encore t’adresser au Camus que tu as connu et ainsi faire apparaître un souvenir de fraternité entre nous mais cela est peine perdue. Le chevalier du Verseau que tu as connu est bel et bien mort et a laissé son apprenti reprendre le flambeau. Quand au Camus qui te fait face, il n’est plus semblable à celui que tu as connu. Voilà pourquoi, moi, Saga ainsi que les autres défunts n’auront aucun remords à agir contre vos intrusions et, ce, qu’elles soient sous le nom d’Athéna ou d’une autre cause. »



Le regard froid et sévère, tout comme le ton de sa voix, Camus tourna la paume de sa main vers le ciel tout en venant matérialiser sa cosmo-énergie. L’aura dorée du chevalier d’or avait peut-être fait disparaître le courant glacial qu’avait fait apparaître Camus mais cela n’était que pour faire revenir cette brise avec plus d’ardeur et de violence. Une brise qui vint déposer quelques traces de givre sur la roche présente sur le sol. Les cheveux du Verseau virevoltait de manière harmonieuse sous ce courant d’air violent alors que sa main semblait dégager une froideur mortelle.

« Odysseus, Juge des Enfers, en ton nom et en celui de notre empereur, j’apporte comme il se doit le châtiment réservé à cet intrus. »

Rajouta-t-il en refermant sa main, faisant disparaître ainsi la boule de cosmos dans son corps.



Et là, ce fut le moment d’agir. Camus, les yeux et sourcils froncés, les dents serrés, se jeta sur Seiya, venant alors élancer son poing droit vers le buste de son adversaire. Une action qui était d’une vitesse inimaginable, bien évidemment mais qui, dans l’esprit de Camus, n’avait vraiment pas l’attention de toucher. Non, Seiya connaissait la puissance des chevaliers d’or et serait anticiper cette attaque sans aucun problème. Il pourrait même se laisser à une riposte bien évidemment. Cependant, là ne se trouvait pas l’action finale du Verseau, non. Se retrouvant face à face au dol saint, il attendit le moment propice où Seiya allait bloquer son poing ou l’esquiver pour venir élancer sa main gauche et la boule de cosmos qu’il avait concentré plutôt pour ainsi asséner une déferlante cosmique glaciale sur notre ami qui, peut-être, viendrait calmer les ardeurs incessantes de cet ancien chevalier de bronze.



- Attaque : poussière de diamant (10 à 20 de Cs)
- Cosmos : 200 – 15 +10 = 195

_________________
Servir Hadès... Fidèle à Athéna... Un chevalier sans divinité...





Dernière édition par Aquarius No Camus le Mar 18 Mar - 23:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiya
Chevalier d'or du Sagittaire
Chevalier d'or du Sagittaire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 337
Age : 40
Camps : Athéna
Date d'inscription : 05/02/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
203/203  (203/203)
Point de Cosmos:
211/211  (211/211)
Point d'Exp total: 16

MessageSujet: Re: Seiya en Enfer [Sujet Terminé]   Lun 17 Mar - 11:01

" Tu n’auras aucune excuse pour la manière dont se déroulera ta visite indésirable jeune chevalier du Sagittaire. Tu penses encore t’adresser au Camus que tu as connu et ainsi faire apparaître un souvenir de fraternité entre nous mais cela est peine perdue. Le chevalier du Verseau que tu as connu est bel et bien mort et a laissé son apprenti reprendre le flambeau. Quand au Camus qui te fait face, il n’est plus semblable à celui que tu as connu. Voilà pourquoi, moi, Saga ainsi que les autres défunts n’auront aucun remords à agir contre vos intrusions et, ce, qu’elles soient sous le nom d’Athéna ou d’une autre cause. "





" Alors, c'est vraiment ce que tu penses... pas de tricherie au fin fond de ton âme comme il y a cinq ans. Tu es tombé bien bas Camus ! Tu ne me laisses vraiment plus, le choix. Il va falloir donc que je t'affrontes. Notes bien que j'ai tenté la diplomatie mais devant ton esprit étriqué, il n'y a plus que la force pour parvenir à mes fins. C'est dommage ! " Regretta Seiya alors qu'il se retournait pour faire face à Camus. Il ferma les yeux et intensifia une nouvelle fois sa cosmo énergie.





L'urne dorée trembla puis elle s'ouvrit. L'armure d'or apparût alors dans les cieux infernaux. Puis, chaque morceaux de la Cloth se sépara pour s'installer sur le corps du Chevalier Doré. Seiya était maintenant vêtu de sa protection et il regardait son adversaire avec un air bien résolu. Pourtant, il se sentait envahir par une sorte de mélancolie. Une profonde déception en fait. Les anciens chevaliers sacrés étaient revenus à la vie, non pour se battre mais pour attenter à la vie d'Athéna. Il avait beau s'en moquer, il ne parvenait pas à fuir cette dure réalité:il aimait toujours profondément sa déesse malgré sa nouvelle attitude. Pour Athéna, il pourrait encore provoquer de nombreux miracles sans se soucier de sa vie. Il était un Chevalier d'Athéna bien plus qu'il n'avait pu l'imaginer. Néanmoins, Camus était devenu un obstacle et il devait l'affronter et le battre. Car, il sentait bien que le Tartare serait son seul et unique moyen de défendre son Adoré. Soudain, une voix sourde apparut en lui: grave, en colère, impulsive, cela lui correspondait si bien mais il dénotait une sorte de différence quasi imperceptible. Comme si c'était lui sans être lui. Comme s'il se retrouvait en face d'un "lui même inconnu"...


" Et bien...Qu'est ce que tu fais ? Tu trembles ! Tu as peur d'affronter ton adversaire ? Il est peut être plus fort que toi mais on t' a dit la moitié de la réponse à tes questions et tu n'as même pas été fichu de trouver une réponse trop évidente !" Déclarait cette voix impétueuse qui dénotait une sorte d'attitude irrévérencieuse et très direct.

" Mais qui me parle ? Que se passe-t-il bon sang ?! " S'exclamait Seiya dans son for intérieur.

" T'occupes de savoir le pourquoi du comment et réfléchis nom d'une pipe ! Souviens toi de ce qui a été dit auparavant. Et ensuite, agis ! On ne fait pas d'omelettes sans casser des œufs ! Si tu veux sauver Athéna, avances sans te sourciller des conséquences, sois honnêtes avec toi même et fonce dans le tas sans regarder derrière ! Tu es Seiya ! Agis donc en tant que Seiya ! Ne te ramollis pas et fais ce que tu as toujours su faire ! " haranguait cette voix sourde.


Au fond, elle avait raison. Il avait beau se dire qu'il se moquait du réveil des Spectres, il avait beau ne pas donner une trop importance à la résurrection du Seigneur Infernal, il se mentait. Cela le préoccupait: quand il reviendrait, il avertirait Athéna. Mais pour le moment, une seule chose à la fois: d'abord se souvenir aux paroles anciennes. Odysseus avait indirectement mentionné un moyen de trouver le Tartare.


" Ahaha… Le Tartare tu as dit ? C’est l’endroit ou je vais t’envoyer si tu reste ici misérable. Oh mes excuse cher Camus… Je te laisse continuer ! "

" Ahaha tu veux à ce point rejoindre le Tartare ? Si tu continu à insister je vais t’y envoyer mais pas pour tes petites curiosités ! Et ne pense même pas à rencontré le Seigneur Hadès-Sama c’est tout simplement impossible ! "



Cela tendrait à signifier que pour rejoindre le Tartare, il faut mourir. Selon les paroles de ce Juge, disparaître pour rejoindre ce lieu si essentiel pour lui. Et lorsqu'il sera mort, que se passera-t-il ? Autant de questions qui taraudait son esprit mais au moins, il y avait un début de réponse. Cela ne lui plaisait guère mais, si c'était le seul moyen, il n'y avait plus trop de questions à se poser. mais il avait un compte à régler avec Camus. celui-ci avait bafoué Athéna et il le paierait. Quoiqu'il en coûte. S'il meurt, il avancera vers Hadès. Et si Pégase meurt, il arrivera en toute logique au Tartare . Cela lui convenait plus que bien.

Le Surplis manigançait quelque chose. Seiya en était persuadé. De quoi s'agissait-il ? Il n'en savait pas grand chose. Mais, il avait la technique pour calmer le Verseau Sombre. S'il voulait jouer, il allait jouer.Seiya retrouva sa fougue lorsqu'il s'éleva dans les airs pour esquiver l'attaque de son adversaire. La poussière de Diamant...Le Sagittaire connaissait bien cette technique, il avait vu Hyoga l'utiliser à de nombreuses reprises. Soudain, il atterrit dans le dos de son adversaire. Le Tourbillon de Pégase permet à Seiya de saisir son adversaire et de décoller avec lui, tel l'animal représentant sa constellation, afin de le faire atterrir violemment tête première sur le sol. Puis, il se recula de quelques pas et rechargea sa cosmo énergie en l'intensifiant alors que son regard se fit vindicatif et motivé. Plus un seul regret habitait l'Ancien Chevalier de Pégase.


" Je connais la solution maintenant. j'ai résolu l'énigme grâce à ton ami le Juge... Camus. Elle ne me plaît guère mais je n'ai pas le choix et je dois m'y soustraire. Te combattre ne me plaît toujours pas mais continue dans cette voie et je me montrerais intraitable ! Allez Camus ! Abandonnes ce combat ! Je ne représentes pas une menace et tu le sais ! " Déclara Seiya qui faisait preuve d'une étrange diplomatie. Toujours cette aura combattive tiré à son maximum. Pourtant, une volonté d'apaiser le conflit...Paradoxe quand tu nous tiens...



CR: -

DEF: Sagittarius Flight: 15 PC

CD: Pegasus Rolling Crash: 40 HP

RC: +10 PC


HP: 200

PC: 200-15-40+10= 155
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquarius No Camus
Spectre du Verseau...Maître du Zéro Absolu
Spectre du Verseau...Maître du Zéro Absolu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 222
Age : 31
Camps : Camp des abysses, Au service d'Hadès - Fidèle à Athéna malgré tout
Date d'inscription : 11/12/2007

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
204/204  (204/204)
Point de Cosmos:
210/210  (210/210)
Point d'Exp total: 10

MessageSujet: Re: Seiya en Enfer [Sujet Terminé]   Ven 28 Mar - 21:54

[ HRP : Note pour le rp, ton esquive ne pose aucun problème, néanmoins, n'oublie pas dans tes descriptions qu'une même technique chez deux chevaliers différents n'est pas réellement identique Wink ]

Visiblement, Seiya était envahit par le doute et l'hésitation. Quoi de plus normal pour un chevalier de sa trempe que d'hésiter à devoir se battre à nouveau contre un ancien allié d'Athéna, un des douze chevaliers les plus puissants qui, malgré les apparences, avaient toujours protégé la Justice et celle qui la représentait aux yeux de tout être mortel. Mais le destin était souvent roublard et imprévisible. En effet, il y a cinq années d'ici, bien que l'allégeance des surplis arrivant au sanctuaire n'avait été que légèrement remise en question, maintenant, tout était différent. Les damnés ne trichaient plus, ne jouaient plus, ils servaient Hadès, aussi simplement que cela, bien que cela pouvait être difficile à concevoir. Bien sûr, une part d'eux-mêmes ressentirait du doute, resterait intimement lié à la déesse des Arts et de la Guerre mais, quoiqu'il puisse arriver, leur nouveau camp était choisi, pour le meilleur et, surtout, pour le pire...

Camus le savait, il le ressentait, l'attitude de Seiya ne l'étonnait absolument pas. Les anciens 'amis' des défunts chevaliers d'or leur vouait encore une grande admiration et un profond respect malgré les apparences. Oui, aux yeux du seigneur de l'eau et de la glace, chacun d'eux avaient un comportement bercé par trop de sentiments et de respects pour que Seiya et ses amis, quel qu'il soit, arrivent à se battre avec toute leur rage et l'entièreté de leur puissance face aux déchus...

Camus était passé à l'action, sans aucun regret, sans état d'âme qui aurait pu lui faire ressentir une quelconque douleur ou autre souffrance qui l'aurait freiné dans cet affrontement. Au moment où il élança son poing, le nouveau sagittaire doré s'envola avec une forte rapidité pour esquiver de justesse l'énergie glaciale que lui avait envoyer le chevalier du Verseau. Cette esquive n'étonna guère ce dernier, il savait très bien de quoi était capable l'ancien chevalier de Pégase. Lors de son repos éternel, Camus avait lu dans les astres tous les évènements qui avaient frappé le sanctuaire et, de ce fait, avait observé depuis les cieux tous les actes héroiques que les anciens bronzes avaient réalisé et, ce, au péril de leur vie. Bien que, à ses yeux, le plus héroique fut l'intervention de Seiya, Shyriu, Shun et Hyoga pour annihiler l'effet des deux Athéna Exclamation qui s'étaient abattues dans le sixième temple du sanctuaire... Oui, c'est à cet instant que les anciens bronzes avaient prouvés jusqu'où ils pourraient tous aller pour apaiser les haines et les divers conflits de ce monde.

Sur ce, alors qu'il venait d'envoyer son attaque qui rata de peu son objectif, Camus sentit le sagittaire se poser dans son dos pour venir saisir ses épaules.


*Aurait-il donc décidé de se battre ou simplement de me dissuader?*

Pensa-t-il au moment même où Seiya décolla alors dans les airs. Camus ne pouvait pas faire grand chose, si ce n'est diminuer l'impact du choc qu'il allait recevoir. Pour se faire? Une seule solution. Le corps des deux chevaliers finirent par se retourner dans les cieux pour se diriger à grande vitesse vers le sol. Rassemblant une infime partie de sa cosmo-énergie, le chevalier des glaces cré une paroi de glace infime et légère qui vint recouvrir la surface de son corps. Dés lors, au moment de la chute, l'on pu assister à l'écrasement de Camus sur le sol accompagné par une explosion de crystal qui vint retombé tout autour du chevalier des glaces.

Et là, Seiya commis une grave erreur... Il se mit à expliquer qu'il avait trouver la solution à son problème et, surtout, suppliait le seigneur du froid de cesser cet affrontement qui s'avérait être pour le moins inutile.

Camus se redressa, les yeux fermés, écoutant alors les propos de notre ami sans sourciller ou même être touché par les mots que pouvait utiliser Seiya.


*Malgré sa fougue et sa détermination, il ne peut se résoudre à être obliger de frapper un ancien chevalier d'or... C'est tout à son honneur mais cela reste une faiblesse qui demeure au coeur de son âme...*

Conclua-t-il dans son esprit en regardant le Sagittaire.

"C'est bon, tu as fini?"

Demanda alors Camus qui restait d'un froid impassible et constant.

"Tes paroles sont inutiles si tu espères émouvoir le chevalier d'or que tu as pu rencontrer, je te l'ai déjà dis. Ta technique pitoyable ne risque en aucun cas de me faire changer d'avis. Au contraire, tes supplications me renforcent dans ma détermination d'infliger la punition qui t'es méritée pour avoir profaner les terres du seigneur des Enfers. La bonté que tu portes envers les souvenirs que tu as pour les anciens chevaliers d'or te freinera toujours dans la lutte que tu mènes actuellement."

*Et paradoxalement, elle t'aveugle quand à la vérité de cet affrontement Seiya. Si je tiens tant à t'apporter cette mort, c'est pour te permettre de te rendre là où tu le désires tant... Mais tout comme tes frères, ton coeur sera à jamais trop lourd pour comprendre cela...*

Les propos de Camus avaient cessé pour venir résonner dans la tête du surpli du Verseau. Si seulement une personne en ce royaume infernal aurait eu la force de lire en son âme, il aurait pu y trouver la raison du comportement de Camus, rien de plus. Néanmoins, cela était impossible face à l'immense paroi de glace qui entourait l'âme du chevalier du froid.

"Pars d'ici ou meurt, chevalier du Sagittaire..."



Termina le Verseau en venant tendre sa main droite en direction du chevalier d'or. A cet instant, un immense courant d'air froid composé de cristaux vint s'abattre sur le chevalier du Sagittaire. La technique que venait de réaliser Camus n'était autre que la poussière de diamant que seul un chevalier d'Athéna connaissait sous cet aspect... L'apprenti du surpli, le jeune Hyoga du Verseau...

---


CR : Tourbillon de Pégase

Def : - 30 de Cs / réduction de l'impact de l'attaque reçue par la force de son cosmos

CD : Poussière de diamant - 20 Cs

HP : 200 - 10 = 190
Cs : 195 - 30 - 20 + 10 = 155

_________________
Servir Hadès... Fidèle à Athéna... Un chevalier sans divinité...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiya
Chevalier d'or du Sagittaire
Chevalier d'or du Sagittaire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 337
Age : 40
Camps : Athéna
Date d'inscription : 05/02/2008

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
203/203  (203/203)
Point de Cosmos:
211/211  (211/211)
Point d'Exp total: 16

MessageSujet: Re: Seiya en Enfer [Sujet Terminé]   Mar 1 Avr - 11:02

[ HRP: Je n'ai pris en compte que ta défense. Maintenant, tu peux m'attaquer et recharger ton cosmos. mais tu ne peux pas te défendre. Tu subiras donc de plein fouet ma prochaine technique Smile ]


Que cela est dur. Que cela est insoutenable. Affronter un ancien chevalier d'or, c'est comme vouloir tuer son propre frère. Mais comment en est-on arrivé à tout ça ? Pourquoi devait-il se battre ? Camus le cachait si bien mais Seiya le savait au fin fond de lui: malgré les apparences,au fond de son coeur, le Surplis du Verseau aimait toujours sa déesse. Il n'ya plus personne maintenant, le combat se passe entre lui et le Sagittaire. Qu'y a-t-il de mal à lui avouer la vérité ? Ca ferait du bien et ça remettrait les choses en l'ordre. Mais, non ! Il fallait qu'il mente encore. Qu'il se mente à lui...Seiya était plus qu'énervé. La solution, il la savait. Il devait mourir pour aller au bout de sa quête personnelle...

Il se souvient de la rencontre entre Hyoga et Camus lors de la grande guerre du Sanctuaire. Son frère d'arme leur avait expliqué pourquoi Camus l'avait enfermé dans le cercueil. Ôter de la surface de son coeur les sentiments inutiles pour parvenir à ses fins...Atteindre le Septième sens...Est ce que Camus se comportait de la même manière avec Seiya ? Est-ce que la mort était l'unique chemin menant au Tartare ? Et que trouverait-il lorsqu'il y parviendrait ? En sortirait-il vivant ? Il n'y avait qu'une solution mais maintenant, il fallait faire un choix. Mourir ou se suicider ? Dans les deux cas, le résultats serait le même. Mais les conséquences ? Il n'en savait rien du tout. Soudain, il entendit une autre voix en lui. Différente à bien des égards de la précédente. Puissante...Bien plus ancienne que celle d'Athéna...Différente...La même qui avait contribué à faire enterprendre son voyage. Devant elle, il était à la fois effrayé et rassuré. On touche au sommet du paradoxal.


" Tout est question de choix. Si tu empruntes le chemin de la résistance, qu'y trouveras-tu à la fin ? Sacrifier sa vie pour parvenir à son rêve est-il une mauvaise conclusion en soi ? Trouves ces réponses et apporte la lumière dans ton âme et dans ton coeur. Ce ne sera qu'à ce prix que les portes du Tartares s'ouvriront devant toi..." Annonçait cette voix. Doucement, presque comme un murmure inaudible. La conscience de Seiya se atteindrait-elle quelque chose de jusque là totalement inconnu pour lui ?


Il le savait. Il ne pouvait en être autrement. Ce long voyage serait bien pénible et ccertainement déroutant. Au fond de son inconscient, il se doutait bien qu'il allait à la rencontre d'être et de sentiments tout à fait nouveau pour lui. mais il n'étit pas parvenu à se libérer de cette terrible réalité. Mourir, disparaître pour renaître. tel le Phénix. Ikki en rigolerait certainement. pourtant, la question qui lui avait été posé était plus que simple. Et la réponse également. Il n'y avait plus à hésiter.

Camus... Ce chevalier restera comme étant son frère d'arme. Comme Hyoga, Shiryu, Shun et Ikki, il est un de ses frères. Une seule occasion d'atteindre LA vérité. C'est à ce moment là qu'il prit une énorme respiration. Toujours derrière le Surplis du verseau, il le poussa à terre et intensifia sa cosmo énergie. L'armure doré du Sagittaire s'enleva subitement pour reprendre la forme d'un socle. Puis,il carressa son armure en souriant.


" Franchement, tu n'as pas eu de chance de m'avoir. tu es tombé sur une tête de mule au caractère indomptable. D'aboord Aiolios puis ensuite moi. J'espère que tu trouveras un propriétaire qui te méritent plus que moi. Et si, d'aventure, tu m'acceptes toujours, après ce que je m'apprête à faire, c'est que tu dois bien aimer les fous furieux...Maintenant va ! Rejoins le sanctuaire et protèges Athéna en mon nom ! Et aussi au nom du regretté et valeureux Aiolos..." Commença Seiya alors que l'armure du Sagittaire entreprit, peut être en réponse, d'émettre une dernière lueur doré qui envahit toute l'entrée des Enfers. Elle devint, enfin, une sorte de flèche lumineuse qui s'éleva dans les cieux et disparut. Pour aller où ? Sûrement au seul endroit où elle pourrait veiller sur sa déesse bien aimé.


Tout comme le météore de Pégase, Seiya arme toute sa cosmo énergie en un seul et même endroit : son poing. Mais cette fois-ci, ce n’est pas 100 coups à la seconde qu’il déchaînera sur son adversaire, mais plus de 1000 coups qui viendront frapper violement l’adversaire du sagittaire avec une violence inouïe.


" Prends ça ! Infinity Break !!! " Hurla Seiya alors qu'il déchargea sur camus toute sa rage sur lui. En fait...Une rage contre Camus ou bien contre lui même..


Maintenant, il est sans armure. Sa décision est prise. Tout ça pour ça... Involontairement, il s'y était préparé. Camus allait l'aider à poursuivre son chemin vers ce qui devait être sa destinée. protéger Athéna, rechercher sa soeur, battre tous ses adversaire pour un idéal de paix et d'amour... Tout ça pour ce moment unique, cet instant précis où tout devait s'achever pour renaître sous un être nouveau. Il l'avait su depuis cinq ans mais se refusait de le croire. Maintenant, il fallait assumer le destin qui était tout tracé.


" J'ai compris Camus. Inutile de dissimuler, il n'y a que toi et moi... mais Hadès te surveille sûrement... Il faut que tu saches une chose de très importante: nous avons pleuré la mort des Chevaliers d'or lorsqu'ils se sont sacrifié devant le Mur des Lamentations. Pour nous permettre d'avancer et de protéger Athéna, nous n'avions jamais oublié ce que vous aviez fait. Quand vous êtes devenus pierre, pour Athéna et pour nous, on ne vous a jamais oublié. Vous resterez toujours, et quoiqu'il arrive, nos grands frères. Nos sources d'inspirations..." Poursuivit Seiya alors qu'il baissait la tête et retint sa respiration un court instant.


" Maintenant..." Déclara doucement Seiya alors qu'il relevait la tête et regarda Camus étrangement.


" Qu'on en finisse une bonne fois pour toute ! Je ne veux pas à avoir t'affronter à présent ! On se reverra sûrement et on continuera ce combat ! Tue moi ! Vas y ! " harrangua Seiya alors qu'il écarta les bras tout en invitant du regard Camus à faire son travail.


Au fond de lui, une voix.


" Tu as fait ton choix..."





Coup Reçus: -

Défense: -

Coups Donné: Infinity Break: 30 HP. Si pris de plein fouet, l'aversaire devra dépenser +10 PC pour lancer sa pochaine ataque.

Recharge: -


HP: 200

PC: 155-30= 125
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquarius No Camus
Spectre du Verseau...Maître du Zéro Absolu
Spectre du Verseau...Maître du Zéro Absolu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 222
Age : 31
Camps : Camp des abysses, Au service d'Hadès - Fidèle à Athéna malgré tout
Date d'inscription : 11/12/2007

CARACTERISTIQUES
Point de Vie:
204/204  (204/204)
Point de Cosmos:
210/210  (210/210)
Point d'Exp total: 10

MessageSujet: Re: Seiya en Enfer [Sujet Terminé]   Jeu 10 Avr - 0:20

Seiya aurait souhaité la vérité, il aurait aimé que Camus ne dissimule pas ses pensées sous un masque de glace impénétrable et absolument insondable. Néanmoins, ce jeune chevalier d’or ne pouvait rien comprendre à la situation. Pensait-il que les surplis dissimulaient leurs pensées personnelles par plaisir ? Croyait-il vraiment que c’était une joie pour le seigneur des glaces de devoir abandonner toute trace d’allégeance envers Athéna ? Alors que, au fond de lui, les paroles de ses premiers serments résonnaient encore… Mais là était le prix, son prix à payer pour être revenu à la vie. Servir sa majesté Hadès aveuglément tout en subissant la colère du reniement d’Athéna pour ses anciens gardiens d’or. En quelque sorte, on pouvait dés lors considérer que Camus lui-même avait eu plus de respect et de tolérance envers sa déesse que l’inverse. Lui, essayait de la pardonner… Mais, bien évidemment, tant qu’il ne la verrait pas, que surplis et maîtresse des Arts et de la Guerre ne seraient pas tous deux réunis, personne ne pourrait savoir quelle vérité renfermait cette situation étrange et qui avait de quoi troubler le jeune Seiya ici présent.

Ce dernier même était face à une nouvelle sorte de troubles. Camus en ignorait l’origine mais il savait que quelque chose n’allait pas. Quelle était cette chose qui avait poussé notre ami aux Enfers et qui le dévorait de l’intérieur ? Quelle était l’explication face aux changements d’humeur et d’attitude que semblait montrer très légèrement le chevalier d’or du Sagittaire ? Etait-il en proie à la volonté d’Aiolos qui sommeillait dans l’armure ou bien l’ancien chevalier de pégase n’était qu’un être damné par deux personnalités dont la seconde nature venait seulement de refaire surface ? Dans d’autres circonstances, Camus aurait essayé de trouver la réponse mais, là, c’était impossible. Odysseus lui avait laissé peut-être carte blanche mais le chevalier du froid était sous une perpétuelle surveillance. Entre négliger le cas de Seiya pour gagner la confiance d’Hadès ou essayer de comprendre ce qu’il se tramait dans l’esprit du chevalier d’or, notre ami avait son choix.

Néanmoins, ce que Seiya ne voulait pas comprendre, c’est que depuis sa résurrection, et ce quelque soit ses sentiments et son allégeance envers la Justice, Camus ne serait plus jamais l’un de ses frères d’armes. Le chevalier d’or qu’il était par le passé était mort, il n’était plus qu’un serviteur d’Hadès. Après tout, quoi qu’on enferme au plus profond de sa conscience et de son âme, il n’y a que les apparences qui compte, voilà tout. Cela dit, les chevaliers de l’espoir était parfois réputé pour creuser l’âme de leurs adversaires et, justement voir au-delà desdites apparences. Néanmoins, comme il pouvait s’en rendre compte, Seiya, tout comme ses autres compagnons, ne pourraient jamais percer à jour les sentiments presque inexistants du maître de l’eau et de la glace.



Camus sentit alors un choc presque violent venir secouer sa surface dorsale. Le surplis tomba à genoux, main sur le sol, les yeux refermés. Alors qu’un bruit métallique quelque peu sourd résonna au cœur des enfers et que la lueur doré de l’armure d’or du Sagittaire quitta le royaume infernal, Camus se rappelait, Camus se souvenait du jour où il avait agit comme Seiya mais pour d’autres raisons…


--- Flash Back ---

Le chevalier des glaces avait été récemment élevé au rang des chevaliers d’or après avoir triompher de son maître lors d’un duel mortel. L’épreuve du Verseau avait été de pouvoir vaincre son maître en combat et, ce, malgré les sentiments qu’il avait pour lui. Une épreuve qui avait été loin d’être simple pour notre ami mais qui était nécessaire pour savoir s’il était digne ou non de revêtir l’armure d’or. Et, finalement, le destin avait tranché et avait promu Camus nouveau gardien de la onzième maison du Zodiaque d’or.
Mais notre jeune gardien se trouvait là face à son premier véritable ennemi.

Cela se déroulait dans les ruines du Parthénon athénien. Un endroit apprécié des touristes et également repaire de toutes menaces prenant la route du sanctuaire sacré. Heureusement, si l’on peut dire, l’affrontement avait lieu de nuit, ce qui permettait au chevalier d’or de rester discret et de ne pas se faire repérer par un quelconque visiteur. En effet, les forces sacrées d’Athéna se devaient de garder l’anonymat. Si le grand public était au courant de l’existence des divers sanctuaires divins qui se livraient des guerres éternelles, personne n’aurait pu savoir avec quel ampleur le chaos aurait alors grandit.


« Il est temps pour toi de périr… »

Déclara sévèrement le chevalier d’or.

Son adversaire était à terre et ne portait pas d’armure. Il avait la vingtaine, une longue chevelure noire et était armé d’une épée aussi tranchante qu’Excalibur. Néanmoins, cela n’en restait qu’une simple arme de mortelle qui n’aurait même pas pu ébrécher l’armure d’un des chevaliers d’or.


« Pourquoi… ? Je suis porteur d’une mission sacré… Je dois voir le Pope et Athéna… »

Murmura faiblement l’ennemi alors qu’il essayait de se redresser. Néanmoins, le seigneur des glaces intervint rapidement en venant poser son pied sur le dos de sa victime, pressant alors sur cette surface pour immobiliser l’homme au sol.

« Si ta mission était pacifiste, tu n’aurais en aucun cas combattu des gardiens du sanctuaire. Tu as pénétré sur ce lieu sacré en tant qu’infidèle et meurtrier. Le grand pope qui est notre chef à tous ne peut tolérer un tel comportement. Il en va donc de mon devoir de t’apporter la punition que les criminels dans ton genre doivent recevoir. »

« Non, par pitié ! »

Implora alors le jeune homme au sol.

Le regard sévère, sans sentiments du chevalier, observa cet être l’implorer avant de venir lui donner un coup de pied dans le visage afin de le faire taire
.

« Il est temps pour toi de périr… »

Camus recula de quelque pas, joignant alors ses mains l’une à l’autre. La vie de cet être allait se terminer bien rapidement, sans souffrance, lui ouvrant ainsi les portes de l’Enfer éternel, le lieu sacré et ténébreux dans lequel il pourrait à jamais réfléchir aux actes qu’il aura pu commettre.



« Non, laissez moi une chance, ne soyez pas aussi aveugles que ses gardes qui ont tenté de me tuer. C’est vrai, je les ai assassiné mais ils n’ont même pas essayé de m’entendre. Ils m’ont directement poursuivi comme une menace alors que je suis venu ici en paix, livrer un message destiné au Pope et à Athéna… »

Les bras de Camus étaient tendus vers le ciel, la constellation du Verseau venant alors apparaître derrière lui. Là était sa technique, sa botte secrète, celle qui lui avait permis de triompher de son maître. Il n’allait pas répondre à de tels propos. Ils étaient ceux d’un être tentant par-dessus tout d’échapper à la mort.

« Non, je vous en prie, ARRETEZ !!!!! »



Camus ne l’écouta pas, ses bras finirent par basculer en avant afin de déverser le courant glacial qui allait faire taire cet homme. Le regard du chevalier d’or était maintenant sombre, plus rien ne pouvait l’arrêté, sa technique était arrivé dans le stade du non retour. Et, bien malheureusement, ce n’est qu’une fois ce cap franchi que le regard de l’indésirable perça celui de Camus.

« Exécution de l’AURORE ! »

Une fois son attaque déclarée, Camus ressentit un violent éclats au creux de son âme. Les yeux du jeune homme transpirait l’honnêteté et la Justice, l’unique, la vraie. Mon dieu, que venait il de faire ????

La victime sombra dans la mort, propulsé vers cette dernière par l’intermédiaire de ce courant glacé avec une violence inouïe. Un spectacle qui se déroula sur le visage triste et déconfit de Camus qui, depuis la mort de son maître, laissa les émotions prendre possession de son corps. Il tomba à genoux, ses mains posées sur le sol, le regard tremblant comme tout ses autres membres. Dans ces sombres heures de chaos, Camus venait d’entrer, sans le savoir, dans la manipulation démoniaque du Grand Pope.


« Maître… Athéna… Qu’ais-je fais ? »

Le plus âpre des sentiments avait gagné son cœur, celui de la honte, de la défaite et du déshonneur. A cet instant là, Camus ne se sentit pas prêt, pas digne de son rang. Il avait encore à apprendre, trop à apprendre pour être un homme sévère et juste et non pas un exécutant sourd de ce que ses adversaires voulait lui dire. Une faute qu’il ne pouvait pas commettre en tant que Gold. Il devait remédier à cela, avec les moyens qu’il possédait. Pour se faire, il se redressa alors et se dirigea vers le corps de sa victime, regardant cet homme gire sans vie.

Il finit alors par fermer les yeux tout en détournant son visage légèrement sur la droite.


« Athéna… Je ne suis pas digne de vous servir… Je suis encore trop jeune et ma sagesse ne vaut pas encore celle d’un chevalier d’or comme je suis censé l’être. En gâge de pénitence, je vous rends ce présent, l’armure d’or, qui est la preuve de votre confiance en moi. Mon cœur restera à vos côtés et je continuerai de servir la Justice. Néanmoins, ce n’est qu’une fois préparé que j’accepterai de la revêtir en attendant votre retour. Que mon cosmos vous transmette cette confession et que l’armure d’or retourne là où elle doit se trouver… »

C’est ainsi que, pour la première et unique fois, l’armure d’or du Verseau quitta le corps de son propriétaire, du grand et redoutable seigneur de la glace. Un passage de sa vie que personne n’avait jamais connu. Une sombre destiné qui avait assassiné le premier des hommes qui avait souhaité informé le sanctuaire du danger que représentait le nouveau Grand Pope du sanctuaire…

--- Fin Flash Back ---

Les mots de Seiya ramenèrent Camus à la réalité. Ce dernier était en train de saluer son armure qui s’en alla bien rapidement, prête à retrouver la maison dans laquelle elle devait se trouver au lieu de s’aventurer dans un royaume aussi sombre qu’était les Enfers.

Camus profita alors de ces adieux déclarés avec une franchise et sincérité presque touchante pour se redresser et revenir faire face à son ennemi. Cela dit, Seiya était bel et bien coriace et pleins de surprises. Ainsi, il alors qu’il était à peine nouveau tourné vers le chevalier du Sagittaire, Camus perçu une lueur partir du poing du chevalier de Pégase avant de venir déguster la fougueuse attaque qui portait le nom d’Infinity Break. A l’époque de la purification du sanctuaire, Camus aurait pu parer cette attaque sans problèmes, les météores du chevalier Pégase n’étant pas encore assez rapprocher, ni rapide. Néanmoins, ici tout avait changé. Maintenant, Seiya était un adversaire de son niveau et ses météores avaient atteint une perfection sans précédent.

Le surplis du Verseau fut alors propulser dans les airs suite à la violence de cette technique. Son corps, l’espace de quelques instants, et malgré la présence de son armure, n’était devenu qu’un canal d’une douleur féroce et intense que sa poussière de diamant était loin d’atteindre.




Il retomba dés lors lourdement sur le sol, tête la première, avant de se sentir quelque peu sonné pour l’attaque. Le nouveau Sagittaire avait très bien joué, il avait calculé son coup à la perfection pour venir surprendre le maître des glaces qu’on ne surprenait pas aussi facilement que ça.

*Seiya… Depuis quand…*

Pensa-t-il en redressant son visage vers le gold saint.

Et voilà, à nouveau, Seiya repartit dans un discours où il expliqua l’amour que les anciens bronzes portaient aux défunts chevaliers d’or qui s’étaient tous sacrifiés sans hésitation pour protéger la Justice et sauver leur déesse. Des paroles bien belle et emplie d’une sincérité sans faille mais qui était là la faiblesse de chacun d’entre eux. Tant que les anciens chevaliers de bronzes voueraient autant d’amour et d’amitié envers leurs maîtres, ils resteraient tous très vulnérable car le cœur des surplis n’était plus aussi pur que par le passé.



Camus se releva alors, se remettant du choc de l’attaque de son ancien frère d’armes. Ce dernier le regarda d’une manière très étrange avant d’écarter les bras et d’avouer qu’il était prêt à mourir. Bien, si sa décision était prise, peut-être valait il qu’il en soit mieux ainsi. Néanmoins, qu’il ne compte en aucun cas d’un remerciement de la part du surplis ou d’un message déclarant que le gold avait pris la bonne décision, non. Seiya avait encore à apprendre, beaucoup à apprendre. Et c’est au travers d’un dernier enseignement que notre maître de l’eau et de la glace accepta d’apporter le châtiment que cet intrus semblait tant désiré.


« Bien chevalier, ton choix est fait… Puisque le chemin de la mort est l’unique solution… »

Déclara-t-il de manière parfaitement neutre, son regard plongé dans celui de Seiya alors que son bras droit vint se tendre vers les cieux.

« Néanmoins, n’oublie jamais ceci, Seiya du Sagittaire. L’amour que toi et tes amis portés aux anciens chevaliers d’or sera votre éternelle faiblesse. Les cœurs meurtris des âmes damnés que nous sommes n’aura aucun regret à vous combattre ou à vous tuer. Lorsque l’heure de la guerre aura sonné, c’est auprès d’Hadès que nous nous tiendrons et n’espère en aucun cas que le passé se reproduise. Ce que nous avons fait il y a cinq ans était conduit par notre amour pour la Justice et la foi que nous avions envers Athéna. Mais cela est désormais mort avec notre honneur de chevalier. Garde cela à l’esprit chevalier de l’espoir. Et si ton âme ressort vivante du Tartare, transmet cet enseignement à tes frères d’armes. Nous ne reverrons jamais Athéna ou le sanctuaire… Excepter pour les détruire… »

Un cercle de lumière se forma tout autour de la main tendue de Camus. Sans aucune émotion, l’âme du surplis c’était brisé sur cet enseignement qui était utile aux nouveaux chevaliers d’or. Pour ces imbéciles de spectre, ses paroles n’auraient certainement semblé qu’être des propos digne de menace mortel. Mais pour un chevalier, cela était un conseil, un enseignement riche et important pour leur existence et le combat qu’ils devaient mener. Quiconque aurait pu deviné cela aurait pu se rendre compte de la foi que portait encore secrètement Camus à son ancienne vie.



« Repose à jamais dans ce cercueil… »

Les yeux du Verseau, lentement se fermèrent…
La main et le bras du chevalier s’abaissèrent…
Le froid gagna le corps de notre jeune chevalier…
Et la mort lui apparu sous la forme d’un cercueil glacé…


---


HP : 190 - 30 = 160
Cs : 155 - 10 - 30 (cercueil de glace) + 10 = 125

_________________
Servir Hadès... Fidèle à Athéna... Un chevalier sans divinité...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seiya en Enfer [Sujet Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Seiya en Enfer [Sujet Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [AIDE] échange pour pokedex [Sujet terminé]
» [Résolu] Reste d'élevage [sujet terminé]
» L'enfer ou le paradis
» [Belle, Jennifer] Descente en enfer.
» Saint Seiya THE MOVIE Blu-ray BOX 1987-2004

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Lost Saint :: Le monde RP :: Le royaume d'Hadès :: Les Enfers :: Entrer des Enfers-
Sauter vers: